CSKA Moscou 1 - OM 2 : Bons baisers de Russie

  •    
  •    
  • om facebook

Les hommes de Jean Fernandez ont donc battu le PSG pour la première fois depuis avril 2002, et surfent sur une vague de succès (5 victoires lors des 6 derniers matchs). La presse, fidèle à ses habitudes, a préféré parler d'ammoniac ou de sortie à la Schumacher de Fabien Barthez, plutôt que noter la très belle partie des olympiens. Bref, ces événements n'empêchent pas les marseillais de bien se préparer à affronter les vainqueurs 2005 de la coupe de l'UEFA, leader de leur championnat, dans la froideur de Moscou. Ce match fait donc déjà office de " finale " du groupe. Jean Fernandez a tablé sur 7 points pour se qualifier au tour suivant, le match nul serait donc un très bon résultat dans cette optique.

Le match

Jean Fernandez a décidé de faire confiance à 10 des 11 titulaires du match contre le PSG, Habib Beye remplace numériquement Cristian Gimenez. Abdoulaye Meité est encore sur le banc tandis que Frédéric Déhu, blessé, est resté à la maison.
L'OM évoluera dans un 5-3-2 avec Niang et Ribéry en attaque. Le coach marseillais nous a réservé une petite surprise en plaçant Habib Beye au milieu de terrain, le dernier à nous avoir fait rire avec ses compositions farfelues reste Alain Perrin qui positionnait Sébastien Pérez en milieu axial, sans succès. Espérons que le sénégalais réussisse mieux que l'Istréen.
Coté Moscovite, notons l'absence de Vagner Love du 11 de départ et de Daniel Carvalho de la feuille de match, mais il faudra se méfier des frères Berezutskiy.

Il n'y a pas d'occasions lors des 20 premières minutes, le ballon reste au milieu, les gardiens ne sont pour le moment pas inquiétés. On peut sans doute penser que le froid n'est pas étranger à cette situation. Ribéry est bien bloqué par le géant A. Berezutskiy. Cana est impeccable, comme ses partenaires de la défense centrale, qui bloque bien les tentatives d'assaut des Russes.

25e minute : Ribéry provoque les défenseurs russes sur le coté gauche, puis remet en arrière sur Taye Taiwo qui centre sans contrôle au premier poteau sur la tête de Sabri Lamouchi. C'est dedans. [CSKA Moscou 0 - Olympique de Marseille 1]

C'est le scénario idéal, sur sa première occasion, L'OM prend l'avantage, on ne pouvait pas espérer mieux.

Les moscovites sont assommés mais ont rapidement envie de réduire la marque, ils poussent et obtiennent 2 corners qui ne donnent rien.

38e minute : Ballon donné en retrait par A. Berezutskiy, Oruma intercepte, puis pique son ballon et centre pour Mamadou Niang qui contrôle puis fusille la cage au point de penalty. [CSKA Moscou 0 - Olympique de Marseille 2]

Les Olympiens font le break, le gardien russe vit une soirée cauchemardesque puisqu'il n'a toujours pas touché le ballon

C'est la pause. Les Marseillais ont été ultra réalistes dans cette première période puisqu'ils n'ont eu que 2 occasions, et donc 2 buts. Mais on aura pu remarquer la solidité défensive, et la bonne trouvaille de Jean Fernandez qui a su bien repositionner Beye devant la défense.

48e minute : incompréhension entre César et Taiwo, qui bouscule Samodin. L'arbitre siffle le Penalty pour le CSKA. Ignasevich, le capitaine, frappe le penalty sur sa droite mais Fabien Barthez se détend bien et sort le ballon. Le gardien de l'équipe de France se rappelle au bon souvenir de ses détracteurs. Dans tous les cas, son retour à la compétition est quasi-parfait.

52e minute : Oruma récupère une passe de Niang et tente sa chance à l'entrée de la surface, mais c'est au dessus.

Comme en première période, le ballon reste au milieu de terrain, il n'y a pas beaucoup d'actions des deux cotés, L'OM gère bien son avance.

64e minute : Aldonin frappe à l'entrée de la surface, Barthez se couche bien, et s'empare du ballon.
Mais cette action symbolise bien la nouvelle situation, les Russes poussent, et tentent de réduire le score. Barthez doit s'employer sur 2 corners dangereux. Mais la défense olympienne tient bien.

80e minute : Le nouvel entrant, Salugine, 16 ans, centre de la droite pour Vagner Love aux 6 mètres. Du bout du pied, il trompe Fabien Barthez, le CSKA réduit la marque. [CSKA Moscou 1 - Olympique de Marseille 2]

L'OM est alors acculé en défense, les tenants de la coupe de l'UEFA font parler leur expérience et tentent de réduire la marque.

93e minute : Gusev frappe un coup franc très dangereux aux 20 mètres, mais c'est dans les bras de Barthez. L'arbitre siffle la fin du match sur cette action

Conclusion

L'OM est très bien rentré dans cette phase de poule en allant chercher les 3 points chez le tenant du titre, toujours redoutable à domicile. La bonne forme du moment se prolonge donc avec cette belle victoire marquée par le réalisme de Sabri Lamouchi et Mamadou Niang, et le retour au premier plan du gardien de l'équipe de France, Fabien Barthez. Espérons que la série se poursuive dans le chaudron dimanche prochain !!

par Lekos le jeudi 20 octobre 2005 à 21h04
OM 2-2 Craiova
CSKA Moscou 1-2 OM : la tactique et les joueurs

Sabri Lamouchi : son actualité