OM 1-0 PSG : l'OM embrase le Vélodrome

  •    
  •    
  • om facebook

Apres 15 jours de trêve internationale, rien de mieux qu'un OM-PSG pour nous replonger dans cette Ligue 1 aulassienne. Remettons le match dans le contexte. Le fond de jeu est encore en chantier mais l'OM reste sur 4 victoires sur les 5 derniers matchs. Mais surtout les hommes de Jean Fernandez n'ont pas gagné contre le club de la capitale depuis avril 2002. Mais l'événement le plus important de ce match est le retour du gardien de l'équipe de France, Fabien Barthez. Gageons que sa présence puisse motiver ses partenaires et enfin nous offrir du beau jeu et surtout une belle victoire pour enfin rentrer pleinement dans ce championnat morose.

Le match :

3e minute : superbe sortie de Barthez dans les pieds de Kalou, lancé en profondeur

5e minute : Wilson Oruma frappe au dessus.

10e minute : Kalou est lancé en profondeur par Dhorasoo, mais met le ballon à coté, gêné par une sortie de Barthez.

12e minute : Wilson Oruma passe le ballon à Franck Ribery qui frappe sur le coté droit. Son tir est trop croisé.

Personne ne fait la différence dans ce bon match, l'OM domine quand même légèrement.

16e minute : Ribery, sur son coté droit s'enfonce dans la surface. Armand le fauche à la limite de la surface, c'est très limite...

22e minute : Ribery, encore à droite, perfore la défense parisienne, puis tire. Le ballon passe de justesse à coté.

25e minute : Rothen frappe un coup franc direct de 30 mètres, le gardien de l'équipe de France est vigilant.

29e minute : Semak se retrouve seul devant Fabien Barthez suite à un ballon contré par la défense olympienne, mais le divin chauve sort le ballon d'une parade incroyable.

30e minute : Gimenez frappe le ballon dans la surface, mais Yepes sauve le ballon sur sa ligne, alors qu'Alonso était absent.

38e minute : Frappe de Kalou à l'entrée de la surface, Barthez se couche.

42e minute : Obstruction de Rothen sur Ferreira. Ribery frappe le coup franc. Lamouchi est à la réception mais sa tête passe à coté.

45e minute : Cana ouvre pour Niang, qui centre du coté droit. Lamouchi reprend de volée mais, ça passe de justesse au dessus.

L'OM a dominé cette première période, Paris n'a opéré qu'en contre, Ribéry et Oruma ont été les plus présents coté marseillais, mais on remarque que tout l'effectif est très motivé, et n'a pas envie de décevoir le public.

La 2e mi-temps commence sur un rythme différent. Les passes sont moins précises et les contacts plus durs qui amènent beaucoup de fautes.

58e minute : Ferreira frappe de 30/35 mètres, mais ça passe juste au dessus.

59e minute : Ribery perfore la défense parisienne sur le coté gauche, il est fauché par Mendy à la limite de la surface. C'est encore très limite...

66e minute : Oruma fait un festival dans l'axe et décale Ribery sur la droite, mais ce dernier frappe au dessus.

Le match redevient très plaisant à voir, il ne manque plus que le dernier geste aux attaquants marseillais, qui ont frappé 26 fois aux buts. (Paris 6 fois)

77e minute : contre de Kalou qui décale Pancrate, l'attaquant parisien se remet sur son pieds gauche mais frappe au dessus.

79e minute : corner tiré par Samir Nasri, Lorik Cana coupe de la tête au premier poteau, c'est au fond des filets. [Marseille 1 - Paris 0]

Le but récompense une domination presque sans partage de l'OM dans ce match, les parisiens n'étant pas capable de mener à bien leurs contres.

85e minute : Oruma porte le ballon sur 30 mètres, avant de décocher une frappe à l'entrée de la surface, mais c'est à coté.


Conclusion :
Grâce à un match très complet, l'Olympique de Marseille remporte enfin le classique de la ligue 1, sur un but de l'ancien parisien, Lorik Cana, beau clin d'oeil du destin ! Les olympiens restent sur 5 victoires sur les 6 derniers matchs, et remontent enfin dans une première partie du championnat, plus en adéquation avec la valeur de l'effectif. Il va falloir confirmer cette belle série. Prochaine étape : St Etienne.

par Lekos le lundi 17 octobre 2005 à 00h36
OM 2-2 Craiova
OM 1-0 PSG : ce qui a changé ...

Lorik Cana : son actualité