OM 4 TAB 1 GBA : Revue de MEGA stress

  •    
  •    
  • om facebook

Que peut-il rester d'un match comme celui d'hier...? On pourrait penser, en étant réducteur, que justement rien de valable n'est à relever d'un tel foutoir footballistique ! Mais la réalité est toute autre car il s'est dégagé de cette rencontre plusieurs enseignements importants pour la suite de la compétition. Tout d'abord, et là tout le monde l'aura remarqué, l'absence de Franck Ribéry est très préjudiciable à ce groupe qui n'est pas capable, sans lui, de créer la folie, la percution et de se donner l'envie, bref la volonté de faire des matchs pleins. Il est hélas déjà inquiétant en ce début de saison d'assister à une "Ribéry-dépendance". Ca promet...Ensuite, ce qui est quelque-part navrant, l'OM a tendance, cette saison, à élever son niveau de jeu à celui de son adversaire ! Autant dire qu'il vaudrait mieux affronter à l'avenir des "cadors Européens" plutôt que des équipes en bois...vu le spectacle proposé hier on peut même prier ! Quelle autre raison pourrait expliquer que les deux plus mauvais matchs de ce début de saison aient été réalisés contre cette pauvre (pour être sympa) équipe du GBA ! Pour terminer, nous pouvons une fois de plus nous pencher sur l'inefficacité offensive Marseillaise qui dans une composition à 3 attaquants n'a pas plus convaincu qu'à 2 ou même voir 1 ! Un manque de réalisme terrible face au but, Niang en tête...non...loinnnnn en tête du "mangeage" d'occasions ! On pourrait le comparer gentiment à un affamé devant un banquet qui n'arriverai pas trouver sa bouche ! Pauvre Mamadou ! Pourtant le talent est là c'est indéniable.

Souhaitons que ce genre frayeur qui vous oblige à changer de "calbut" à la fin du match ne se reproduise pas trop souvent ou alors pas face à de telles équipes. Hier nous avons fait rire beaucoup de monde, une élimination aurait été une cinglante humiliation !

Jean Fernandez au bord de l'arrêt cardiaque...

"On s'attendait à un match difficile mais on ne pensait pas que ce serait aussi difficile. On est tombé face à une bonne équipe du Beerschot, bien regroupée défensivement et qui évoluait avec un seul attaquant. On n'a pas bien joué pendant les 45 premières minutes en perdant beaucoup de ballons et en ne jouant pas assez sur les côtés. On a été un peu plus percutant en deuxième période, on s'est crée 4 ou 5 occasions mais on a manqué d'agressivité offensive et de réalisme.
On avait préparé les penaltys cette semaine, j'avais pu voir les garçons qui avaient le maximum de concentration sur les tirs aux buts. Ils les ont tirés et ils les ont marqués. C'était un match compliqué mais le plus important était la qualification avec tout le mal que l'on s'était donné en Intertoto au détriment du championnat. Ca aurait été désolant de s'arrêter là. Ca va nous booster pour la suite du championnat".


Cédric Carrasso très bon...comme d'habitude !

"Ce sont les matchs les plus difficiles pour un gardien. Il n'y a pas beaucoup de ballons et on sait qu'au moindre ballon, il faut être décisif. On se dit souvent que l'équipe qui domine pendant le match perd aux penaltys et ça traînait un peu dans la tête. Il a fallu être concentré jusqu'au bout. C'est ce que j'ai dit à mes coéquipiers : le match est fini, maintenant il faut mettre tous les tirs aux buts et à un moment, j'en sortirai un. Ensuite, c'est de l'intox qui se joue sur une série, on essaie d'être plus fort psychologiquement que le tireur. C'est ce que j'ai essayé de faire ce soir. Ca s'est bien passé et j'en profite. C'est assez énorme d'être qualifié après tous ces matchs. Il y a eu des grands moments contre la Lazio ou la Corogne et des matchs moins jolis à voir comme ce soir mais on arrive à l'objectif que l'on s'était donné. Personnellement, c'était extraordinaire".

Lorik CANA garde confiance

"On ne retient que la qualification. On nous avait mis en garde en nous disant que ce ne serait pas un match facile et ça s'est vérifié sur le terrain. On est satisfait dans l'ensemble même si la manière n'a pas toujours été là. Mais si on réussit à passer à chaque fois comme ça, ça ne sera pas un problème pour moi. Ca ne nous a pas souri ce soir dans le jeu mais, par la suite, ça va venir. C'est quand même juste que l'on passe car même si on n'a pas été extraordinaire, on leur a quand même été supérieur. Ce n'est que justice qui est rendue".

Samir Nasri n'a pas tremblé...

"On est soulagé mais ça a été difficile. On aurait du plus passer par les côtés mais nous sommes quand même arrivés à nous qualifier. On va pouvoir préparer tranquillement le match contre Nice dimanche. Sur mon penalty, j'avais peut être moins de pression que les autres car je savais qu'il y avait encore une chance après moi. Ca s'est bien passé et on est tous très content".

Jos DAERDEN (Entraîneur G. Beerschot) bon perdant.

"La déception est assez grande. On savait que l'OM nous était très supérieur techniquement. On a fait ce que l'on devait faire, c'est à dire courir après le ballon. A partir de 60e minute, on a pu commencer à construire des attaques mais il faut être honnête, c'est l'OM qui a eu le plus d?occasions".


Il reste décidément bien des choses à accomplir côté Olympien pour que l'équipe tourne de façon équilibrée. Par contre deux hommes se sont dégagés de ce noir tableau : Delfim et André Luis, ce dernier impeccable à son poste ! On pourrait bien évidement s'attarder sur tous les "ratés" de cette rencontre, sur la pauvreté technique et tous les aspects critiquables de la performance d'hier mais il est parfois inutile de remuer le couteau dans la plaie : tout le monde a constaté le naufrage, personne n'a de bouées alors espérons que les joueurs Marseillais sachent assez bien nager pour rejoindre la rive et se mettre au sec de la tempête en attendant des jours meilleurs. De gros matchs de championnat nous attendent autant passer autre chose. Si cette équipe sort des poules nous nous sentirons bien cons de l'avoir enterrée trop vite ! Il y a deux ans nous "terrassions" un bien pauvre Diepropetrovsk dans une bien pauvre rencontre...nous connaissons tous la suite...

par Zabuza le vendredi 30 septembre 2005 à 14h15
OM 2-2 Craiova
Nice-OM : le groupe olympien

Dans l'actualité de l'OM