Toulouse 1-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'objectif du déplacement dans la Ville Rose est un quatrième bon résultat consécutif (après le succès à Sochaux, le nul à Anvers et la victoire contre Troyes) afin de continuer le redressement en championnat.
Bostjan Cesar est le seul blessé de l'effectif tandis que Fabien Barthez est toujours suspendu. Koji Nakata et Andrès Mendoza rejoignent Leyti N'Diaye, Alain Cantareil et Karim Dahou sur la liste des non retenus par l'entraîneur. Jean Fernandez opte pour un solide 5-4-1 avec Cédric Carrasso dans le but, Demetrius Ferreira à droite de la défense, Taye Taiwo à gauche, Frédéric Déhu (le capitaine), Andre Luis et Abdoulaye Meité dans l'axe, Sabri Lamouchi, Lorik Cana et Wilson Oruma sont les milieux de terrain (de droite à gauche), Franck Ribery est libre derrière le seul attaquant Mamadou Niang.
Yannick Quesnel, Habib Beye, José Delfim, Samir Nasri et Christian Gimenez sont les cinq remplaçants tandis que Koke regarde ses coéquipiers depuis la tribune.

Santos est à deux doigts de marquer dès le début du match mais il ne cadre pas son tir. Par contre Bergougnoux ne se loupe pas et ouvre le score quelques minutes plus tard après un ballon mal dégagé par la défense marseillaise. Après 20 minutes, Arribagé, le capitaine toulousain est expulsé car il stoppe Ribery qui partait au but. A la demi-heure de jeu, Andre Luis est remplacé par Gimenez et l'OM passe en 4-4-2 mais c'est le TFC qui a la plus belle occasion de la fin de la première période (avec un tir de Santos stoppé par Carrasso).
Les 45 dernières minutes sont une attaque défense mais les avants phocéens sont incapables d'égaliser malgré un nombre de tirs impressionnants (mais très peu sont cadrés). Une seconde période faites de maladresses et de médiocrité...

Cédric Carrasso (6) : Le gardien olympien a encore fait une prestation impeccable avec un bel arrêt en fin de première mi-temps sur une frappe puissante de Santos et une sortie autoritaire au devant de l'attaquant tunisien après une boulette de Déhu. Globalement, il n'a quand même pas eu grand-chose à faire vu l'incroyable domination des siens.
Demetrius Ferreira (4.5) : Latéral droit dans une défense à 5 puis 4, il a tenté de jouer haut profitant de la supériorité numérique mais il n'a pas réussi à réellement porter le danger.
Samir Nasri (5) : Il a remplacé le Brésilien pour la dernière demi-heure. Il a évolué ailier droit puis gauche mais n'a pas réussi à faire le geste décisif qui aurait permis à lui ou un de ses coéquipiers d'égaliser.
Taye Taiwo (4.5) : Il a plusieurs fois essayé de placer ses frappes de loin mais, cette fois-ci, çà n'a pas permis à l'OM de marquer. Défensivement, il a été mis hors de position d'entrée par Moreira puis n'a plus connu de problème.
Andre Luis (4.5) : Stoppeur gauche, il n'a joué qu'une demi-heure avant de laisser sa place à Gimenez pour tenter de profiter de la supériorité numérique.
Christian Gimenez (3) : L'attaquant argentin a joué une heure mais n'a pas eu la moindre occasion alors que l'OM a dominé outrageusement son adversaire durant cette période. Il a été le complément idéal de Niang : l'un étant transparent, l'autre présent pour le même piteux résultat...
Abdoulaye Meité (4.5) : Stoppeur gauche quand il y avait 5 défenseurs puis 4, il a fait quelques erreurs techniques mais a un peu essayé de venir aider ses attaquants sur certaines occasions.
Frédéric Déhu (4.5) : Le capitaine olympien n'a pas été impérial avec des hésitations et une grossière erreur sur une passe en retrait pas assez appuyée pour Carrasso. A l'image de ses coéquipiers, il peut rapidement oublier cette rencontre.
Lorik Cana (5.5) : Milieu le plus défensif et très axial, il a récupéré pas mal de ballons et a été très précieux dans les airs. D'ailleurs il a failli marquer à deux reprises de la tête sur des corners.
Sabri Lamouchi (3.5) : Peu présent dans l'entrejeu, il n'a pas assez pesé sur le jeu offensif de son équipe qui a eu le ballon presque tout le match. Comme pour son équipe, sa prestation est un coup d'arrêt après plusieurs performances correctes.
Wilson Oruma (3.5) : Le Nigérian a fait un de ses match sans, comme souvent. Alors qu'il aurait du s'inspirer de Ribery dans un match fait pour les milieux offensifs percutants, il a seulement fait quelques timides tentatives de percées et d'accélérations.
Franck Ribery (6.5) : De très loin le meilleur joueur de champ phocéen, il a énormément percuté, dribblé, accéléré mais était entouré par des attaquants bien trop maladroits (pour ne pas dire mauvais) pour que l'OM puisse ne pas perdre. Le seul bémol est qu'il n'a peut être pas été assez collectif sur certaines occasions, mais difficile de lui en vouloir vu ce que ses coéquipiers ont fait des autres ballons qu'il leur a donné.
Mamadou Niang (3.5) : L'avant-centre sénégalais a été seul en pointe pendant les 30 premières minutes puis a été au centre d'une cohorte de joueurs blancs qui ont tenté d'égaliser en campant devant le but toulousain. Il a encore été d'une rare maladresse devant le but et dans ses actions, çà commence malheureusement à être une fâcheuse habitude...

Alors que les circonstances du match auraient pu être favorables, avec une supériorité numérique pendant 70 minutes, les Olympiens ont été incapables de refaire le retard accumulé en début de match sur une nouvelle erreur défensive.
Malgré énormément d'actions et un Ribery omniprésent, les piteux attaquants ont été incapables de marquer le moindre but ce qui est assez incroyable vu le nombre de tirs effectués par les Marseillais.
Individuellement, Franck Ribery a survolé le match et il est navrant qu'il ait été entouré par de si lamentables attaquants.
Il faudra dès samedi repartir de l'avant et battre Metz pour ne pas replonger dans une zone dangereuse, à moins que le staff olympien ne fasse d'ors et déjà une croix sur le championnat (où ce groupe médiocre pourra difficilement briller) et préfère tout jouer sur la Coupe UEFA (où sur quelques matches ils pourront faire des bons coups)...

par seb le vendredi 23 septembre 2005 à 10h13
OM 2-2 Craiova
OM-Metz : le groupe olympien

Mamadou Niang : son actualité