OM 2-1 Troyes : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Avec trois journées de L1 en 6 jours, l'OM va pouvoir rapidement montrer si les deux derniers résultats (un nul et une victoire à l'extérieur sans but encaissé) étaient dus à la faiblesse des adversaires ou le début d'un réel mieux dans les performances.
L'effectif est quasiment au complet avec le seul Fabien Barthez suspendu. Alain Cantareil, Leyti N'Diaye et Karim Dahou ne sont toujours pas retenu par Jean Fernandez qui aligne encore un 5-3-2 composé de Cédric Carrasso le gardien de but, Demetrius Ferreira (à droite) et Taye Taiwo (à gauche) sont les arrières latéraux, Frédéric Déhu (le capitaine) est libéro, Abdoulaye Meité et Bostjan Cesar sont les deux stoppeurs, Lorik Cana et Sabri Lamouchi sont les milieux défensifs, Franck Ribery est l'animateur du jeu tandis que Mamadou Niang et Christian Gimenez forment la paire d'attaquants.
Yannick Quesnel, Wilson Oruma, José Delfim, Samir Nasri et Koke sont sur le banc de touche. Andre Luis, Habib Beye, Koji Nakata et Andrès Mendoza (présents dans le groupe de 20) ne sont pas sur la feuille de match.

L'OM démarre en fanfare avec un but refusé à Gimenez car l'Argentin est hors-jeu. Les Olympiens continuent de presser et ouvrent le score en milieu de première période après un coup-franc de Taiwo repris par Ribery. Quelques minutes plus tard, Lamouchi décoche une superbe frappe et double la mise. Les Phocéens rejoignent les vestiaires avec un score de 2-0 et un jeu enfin convaincant.
Alors que les Blancs auraient du gérer tranquillement leur avantage, l'arbitre donne un penalty pour un plongeon de Grax (qui le transforme) et fait que l'OM n'est pas serein surtout que Niang, Lamouchi et Nasri loupent le break. Néanmoins, c'est la première victoire marseillaise à domicile en championnat après une bonne prestation.

Cédric Carrasso (6) : Encore un match tranquille pour le portier marseillais qui n'a rien eu à faire de difficile. Il a correctement géré les quelques interventions (sorties aériennes, dans les pieds, dégagements) qu'il a eues à négocier.
Demetrius Ferreira (6) : Latéral droit dans une défense à 5, il n'a pas été mis en danger défensivement et a pu jouer assez haut (il n'avait pas d'adversaire direct) mais n'a pas été décisif en phase offensive.
Taye Taiwo (6.5) : De retour dans le 11 de départ, après avoir soufflé lors du match en Belgique jeudi, il a été à l'origine des deux buts avec un coup-franc (repris par Niang puis Ribery) et un long centre pour Lamouchi.. Défensivement, il n'a aussi pas été inquiété même s'il a concédé le penalty mais il n'a pas fait faute et Grax a berné l'arbitre.
Abdoulaye Meité (6) : Lui aussi était de retour parmi les titulaires et a dominé le seul attaquant troyen sans forcer.
Bostjan Cesar (6) : Stoppeur gauche, il n'a rien eu à faire pour son premier match en L1 et son premier au Vélodrome. C'est un très bon moyen pour connaître ses partenaires et se mettre en confiance. Néanmoins, une défense à 5 face à une équipe autant recroquevillée (comme à Sochaux et à Anvers) semble fort inutile et trop prudent.
Frédéric Déhu (6) : Le capitaine de l'OM a bien dirigé sa défense qui n'a pas tremblé face à la très timide formation troyenne.
Lorik Cana (6) : Milieu défensif axial, il a fait une prestation correcte à la récupération dominant ses adversaires directs. En fin de première mi-temps, il a été tout près d'assommer définitivement les Troyens mais Le Crom a claqué en corner la frappe puissante de l'Albanais.
Sabri Lamouchi (6.5) : Milieu droit, il a été le piston entre la partie défensive de l'équipe et les attaquants. Son match est bien sûr marqué par ses 2 superbes frappes ; la première est allée dans la lucarne alors qu'il était très excentré et la seconde est passée tout près du but aubois.
Franck Ribery (7) : Dynamiteur et accélérateur du jeu, il était positionné derrière les 2 attaquants et a été à l'origine de presque tous les mouvements offensifs olympiens. Il a inscrit le premier but en rodant dans la surface et a donné plusieurs balles de but (souvent mal exploitées par ses attaquants).
Mamadou Niang (5) : L'avant-centre sénégalais s'est encore démené comme un diable à la pointe de l'attaque mais a été d'une maladresse (qui devient chronique) devant le but, dans le dernier geste. Il a tout de même obtenu un penalty que l'arbitre n'a pas sifflé car Ribery a marqué et aurait du en obtenir un autre peu avant.
Samir Nasri (non noté) : Il a remplacé l'ex-Strasbourgeois pour le dernier quart d'heure et a placé deux frappes dont une, la seconde, à la fin d'un beau mouvement collectif, aurait du plier le match mais il l'a lamentablement loupée.
Christian Gimenez (5) : L'Italo-Argentin a ouvert le score rapidement mais il était hors-jeu. Pour le reste du pressing, quelques remises mais pas d'autre occasion.
Koke (non noté) : L'Espagnol est rentré en toute fin de match, il n'a donc que très peu touché le ballon.

Les Olympiens enchaînent donc une deuxième victoire en championnat, celle-ci convaincante avec du jeu, de l'animation offensive et des buts. Sans un arbitrage douteux, la seconde mi-temps aurait du être gérée au petit trop.
Des prestations individuelles phocéennes très homogènes avec quand même un Franck Ribery au-dessus du lot et dépositaire du jeu. Par contre, aucun Olympien n'a été vraiment à la peine.
Petit à petit, l'OM remonte au classement et se rapproche du milieu de tableau. On sera très vite fixé (mercredi à Toulouse et samedi contre Metz) si ce redressement est durable et si l'OM peut espérer viser mieux que le ventre mou du championnat.

par seb le mardi 20 septembre 2005 à 07h50
OM 2-2 Craiova
Toulouse - OM : le groupe olympien

Sabri Lamouchi : son actualité