GB Anvers 0-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La voilà enfin la Coupe UEFA, après 6 matches de Coupe à Toto cet été et toute la saison passée à galérer en championnat, les Olympiens retrouvent la compétition qu'ils avaient quittée il y a un peu plus d'un an en Suède, au pied de la dernière marche.
L'adversaire, le Germinal Beerschot d'Anvers, est modeste et largement à la portée de l'OM surtout après les qualifications contre la Lazio et le Depor.
Jean Fernandez doit néanmoins se passer de 3 éléments importants Fabien Barthez, Franck Ribery et Mamadou Niang, tous suspendus. Il n'a pas non plus choisi d'emmener en Belgique Alain Cantareil et Leyti N'Diaye qui reviennent de blessures.
L'entraîneur phocéen décide de conserver le 5-3-2 qui a permis à l'OM d'empocher sa première victoire en championnat depuis 6 mois, le week-end dernier à Sochaux. Cédric Carrasso garde le but, Habib Beye évolue dans le couloir droit, Koji Nakata dans le gauche, Bostjan Cesar et Andre Luis sont les deux stoppeurs, Frédéric Déhu (le capitaine) est libéro, Lorik Cana et Sabri Lamouchi sont les deux milieux récupérateurs, Wilson Oruma doit porter le danger pour Andrès Mendoza et Christian Gimenez.
Yannick Quesnel, Demetrius Ferreira, Abdoulaye Meité, Taye Taiwo, José Delfim, Samir Nasri et Koke sont sur le banc tandis que Salomon Olembé est parti au Qatar pour s'engager avec le club de Luis Fernandez et Fabrice Fiorèse (pour un prêt d'une saison).

La première période est d'une incroyable médiocrité avec deux équipes qui se contentent de défendre et qui ont un niveau technique affligeant, multipliant les passes ratées.
La seconde mi-temps est du même acabit et les entrées, poste pour poste, de Taiwo, Nasri et Koke (aux places de Nakata, Oruma et Mendoza) permettent aux Olympiens de timidement sortir d'une affligeante passivité. En effet, Cesar et Koke placent deux belles têtes en fin de match qui sont sauvées sur leur ligne par les défenseurs belges.

Cédric Carrasso (5) : Pas grand-chose à faire pour le portier marseillais qui a passé une soirée bien tranquille derrière sa défense renforcée et une attaque belge plus qu'empruntée.
Habib Beye (4.5) : Latéral droit dans une défense à 5, il n'a pas connu de problème défensif face aux très faibles anversois mais a été plus que maladroit en position offensive. Vu l'écart de niveau entre lui et ses adversaires, il aurait pu largement mieux faire.
Koji Nakata (4) : Pour la première fois depuis le début de la saison, Taiwo n'était pas l'arrière gauche titulaire de l'OM. C'est le Japonais qui a hérité de ce poste et n'a pas été formidable. Il a réussi à se faire mettre en danger par les attaquants belges à quelques reprises. Offensivement, il a été assez mauvais ratant presque tout ce qu'il a tenté.
Taye Taiwo (5) : Il a remplacé le Nippon en milieu de seconde mi-temps et a apporté un peu plus offensivement avec quelques débordements et centres.
Bostjan Cesar (5) : Première apparition en Blanc pour le stoppeur slovène qui ne pouvait pas espérer mieux pour commencer vu le niveau très faible de l'adversaire. On a pu voir que son physique était son principal atout avec sa taille et sa puissance. Il a eu une des rarissimes occasions phocéennes sur un corner où il a placé une belle tête sauvée sur la ligne.
Andre Luis (5) : Il a évolué au poste de stoppeur droit et n'a aussi pas été mis en danger par le seul attaquant belge (N'Diefi puis Cavens).
Frédéric Déhu (5) : Le capitaine olympien n'a aussi pas trop souffert défensivement et a tenté de faire des relances moins calamiteuses que celles de ses coéquipiers.
Lorik Cana (5.5) : Milieu le plus défensif (et très axial), il a été le moins mauvais joueur de champ car il a été l'un des rares à mettre de la volonté dans le jeu. Il a ainsi récupérer pas mal de ballons (beaucoup de la tête).
Sabri Lamouchi (3) : Peu présent à la récupération et absent à la création, on s'est parfois demandé (surtout en seconde période) s'il était sur le terrain.
Wilson Oruma (4) : Un peu moins transparent que l'Interiste, il a de temps en temps essayé de percer balle au pied mais sans grande réussite et de façon beaucoup trop intermittente.
Samir Nasri (non noté) : Il a remplacé le Nigérian pour le dernier quart d'heure et a apporté un peu de maîtrise technique et un soupçon de danger sur le flanc gauche.
Andrès Mendoza (3) : L'attaquant péruvien de l'OM n'a pas eu de ballon potable à exploiter mais ne s'est pas énormément démener pour en avoir.
Koke (5) : L'Espagnol a joué les 20 dernières minutes et a eu deux grosses occasions : sur la première il n'a pas le réflexe de pousser le ballon dans le but et sur la deuxième sa tête lobée est sauvée sur la ligne par un défenseur.
Christian Gimenez (4) : L'avant centre argentin a pas mal couru et pressé et ne s'est crée qu'une réelle occasion en plaçant une frappe puissante, repoussée difficilement par le gardien anversois. Il a aussi placé une belle tête en début de match.

Un sentiment bizarre conclut cette rencontre car les Olympiens ont joué un match d'une rare faiblesse alors que l'adversaire était tout aussi lamentable et qu'il y avait largement la place de se qualifier sans attendre le match retour. On a assisté sans aucun doute au match le plus nul de l'histoire européenne de l'OM avec un niveau global pitoyable entre deux équipes lamentables techniquement, incapables de faire 5 passes consécutives.
A cause de cette apathie, il faudra être vigilant au match retour car, même s'il semble y avoir un monde entre le GB Anvers et l'OM, on sait très bien qu'un match peu tourner très vite.
Individuellement, prestation globalement faible des Olympiens avec une incroyable pauvreté technique. Lorik Cana a été le moins mauvais des Phocéens tandis qu'Andrès Mendoza a été fantomatique.
Dès dimanche (puis mercredi et samedi), l'OM va retrouver le championnat et il faudra avoir un tout autre niveau pour espérer continuer de remonter au classement.

par seb le vendredi 16 septembre 2005 à 11h13
OM 2-2 Craiova
OM-Troyes : paroles de supporters

Bostjan Cesar : son actualité