OM 5-1 La Corogne : Revue de stress

  •    
  •    
  • om facebook

Il est des soirs magiques où l'on est encore plus fier d'être marseillais ! En général ces soirées de folie riment avec "Coupe d' Europe" ! L'OM et l'Europe c'est une grande histoire d'amour qui n'en finit plus, une histoire qui nous gratifie à chaque qualification pour cette compétition de son lot d'émotions, de stress, nous faisant passer des larmes aux rires en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Ce fut encore le cas hier soir contre La Corogne. On pouvait légitimement penser que l'OM, fort d'un début de championnat calamiteux allait rendre facilement les armes face à une équipe du Deport n'ayant qu' à gérer une avance conséquente (2-0) à l'issue du premier acte ! Il n'en fut rien, dans une rencontre "aux couteaux", d'une virilité frisant "la boucherie", dans un match fou où une fois de plus l'OM a fait exploser une bien pâle Corogne qui repartait comme de coutume les valises bien pleines vers l'Espagne. Leur engagement et leurs actes anti-sportifs leur furent facturés le prix fort puisque qu'à ce jeu du "j'te marche dessus", nous les avons piétinés ! Bref, une ambiance des "TRES" grands soirs, un public extraordinaire qui aura une nouvelle fois transcendé son équipe par un soutien de tous les instants, une osmose parfaite pour une victoire éclatante ! Merci à eux !


Jose Delfim le réssucité !

Il a participé aux deux confrontations de cette finale Intertoto contre le Deport et s'en est sorti avec les honneurs d'un homme qui revient après une terrible blessure. Force est de constater que même diminué le Portugais a rendu une belle copie en n'étant certes pas transcendant mais régulier dans l'entrejeu phocéen aux côtés de Lamouchi. Il aurait pu marquer de surcroît un très joli but avant sa sortie sur une frappe lointaine qui frisa la transversale de Molina : "On avait tous envie de montrer que l'on a de la qualité et que l'on a bien travaillé depuis le début de la pré saison. Après un match comme ça, il faut être optimiste mais aussi se calmer un peu car on a un match important samedi contre Ajaccio. C'est maintenant notre priorité. Personnellement, je viens de jouer au Vélodrome 40 mois après et ça a été énorme. Je veux continuer à travailler comme ça pour gagner des choses avec l'OM. Les progrès sont là et je me suis bien senti. L'équipe a fait un match extraordinaire, il ne faut garder que le positif. Il faut rectifier nos lacunes et on pourra être plus performant à chaque match" La belle mentalité qu'affiche ce joueur peut encourager ses partenaires à se mettre au diapason avec comme prochain objectif la réception des Corses qui ne sera pas une partie de plaisir !

Franck Ribery le Rooliste...

Certaines réputations sont bonnes à fuir comme la peste et s'il est un conseil avisé que devrait suivre notre Francky c'est de mettre le pied sur le frein niveau "engrainage" et de mettre une sourdine aux paroles venimeuses qui pourraient l'inciter à durcir son jeu...personne n'est visé mais il se dégage de ce joueur un tel potentiel que s'en priver durant près de 80 mn de jeu est préjudiciable ! Néanmoins conscient de sa bêtise il s'excusera devant les caméra d'M6 auprès des supporters avant de déclarer en fin de match : "J'étais un peu déçu par ce carton rouge mais ce sont des matchs chauds, c'est différent du championnat. Je suis bien dans ma tête mais je pense encore à cette expulsion qui est assez sévère. J'étais dans les loges et j'étais fou à partir du moment où on a marqué le deuxième but. Quand on a marqué le troisième, on savait qu'il restait du temps et qu'ils avaient un joueur en moins après la deuxième expulsion. Ils n'avaient plus d'attaquants, n'avaient plus le ballon et ils le relançaient à chaque fois sur nous ce qui a mis une pression supplémentaire. Après, j'étais heureux pour tout le monde, pour les supporters. Il faut faire attention, ne pas se relâcher et reprendre l'entraînement dès demain. L'important sera de prendre les trois points contre Ajaccio"

Mamadou Niang a vu le ciel...

Habitué de la tête dans le gazon et de rushes fous dont il est le seul a comprendre la finalité, Mamadou a sur ce match rectifié son attitude en relevant la tête pour donner une nouvelle dimension à son jeu ! Alors oui, tout ne fut pas parfait mais : que ce joueur est puissant et dangereux, pesant pour les défenses et déstabilisant par ses dribbles ! En tous cas les défenseurs de La Corogne ne diront pas le contraire ! Niang a rempli de belle manière son contrat hier soir en marquant son doublé et en donnant la qualification à l'OM : "Nous, on y croyait encore. Plus ça passait, plus ça devenait difficile mais on y a toujours cru. On a tout donné et on a été récompensé. C'est toute l'équipe qui a fait un grand match, malgré les tensions qu'il y avait sur le terrain. Tant mieux pour nous, ce qui compte ce soir c'est la qualification. On ne va rien dire mais on peut au moins dire que ce match va nous permettre de travailler plus tranquillement et préparer Ajaccio en étant beaucoup plus concentré" A lui de rajouter un peu plus tard : "Je suis venu à Marseille pour vivire des moments de ce genre, ce soir je suis servi !" Oui, la rançon de la gloire à Marseille c'est une ferveur sans égale, montrée par les supporters, devant des prestations de joueurs, qui savent mouiller le maillot pendant un match. Ce n'est que mérite au vu de l'engagement de Niang tout au long de cette partie !

Fernandez : spéciale dédicace aux supporters !

Le technicien Marseillais est un amoureux du beau jeu et de spectacle ! Alignant une fois de plus une défense "champomy" il n'avait de toute façon en tête que l'aspect offensif de sa formation ! Son souci était de marquer 3 buts sans en encaisser...il en a mis 5 en en prenant un...bon bein ça marche aussi et c'est spectaculaire. Jeannot a compris qu'il ne fallait pas brider cette équipe et la faire jouer contre nature. Résolument tournée vers l'attaque sa formation a, en seconde mi-temps assiégé la défense du Deport en plantant nombre de "banderilles" avant une mise à mort qui résonnera encore longtemps dans l'arène du Vélodrome !
On a fait un grand match. A la mi-temps, j'ai dit à mes joueurs que sur un match, tout pouvait arriver, surtout au Vélodrome. On a vécu des moments extraordinaires. Même à 1-1, je leur ai dit de ne pas lâcher, que tout pouvait arriver quand on joue au Vélodrome, c'est la magie de ce stade. Je suis surtout très, très heureux pour les supporters qui ont vécu des moments difficiles, je leur dédie ce match. On avait l'état d'esprit qu'il fallait sur ce match, on était galvanisé, c'est aussi grâce au public que l'on vit ce genre de matchs. Le foot va très vite. Dans un championnat ça peut aller très comme dans un match comme celui de ce soir. Tout nous a réussi. On a été conquérant en deuxième mi-temps, puissants sur les impacts en étant toujours les premiers sur le ballon. On a été compact sur le plan défensif ce qui nous manquait ces derniers temps, on a été agressif en leur laissant peu d'opportunités ce qui est la base pour faire un bon match. On a eu des occasions de buts, on a provoqué la réussite car on avait vraiment envie de gagner ce match. C'était la meilleure réponse sur le terrain à tout ce qui a pu être dit ces derniers temps Des félicitations sont à adresser à la défense; qui malgré une bévue coutumière qui nous fît serrer un peu plus les fesses; se montra intransigeante sur les attaquants Espagnols avec un Munitis dégoûté et un Tristan inexistant ! Mention spéciale à Abdou Meïté qui une fois de plus nous remet dans le droit chemin ainsi que Koji Nakata qui longtemps décrié nous prouve qu'avec du temps de jeu il peut beaucoup apporter !

Cédric Carasso émerveillé par le Vel

Auteur d'un match relativement tranquille, le jeune portier Olympien aurait pu garder sa cage inviolée, si une mésentente avec Lamouchi (excellent tout le reste du match!) n'avait jeté pour un temps le doute sur l'issue de la rencontre :On avait déjà quelque chose de grand à faire à savoir rattraper deux buts. On a cherché la difficulté on va dire. On se fait remonter à un partout et après, c'est indescriptible. Tout s'enchaîne. A 3-1, on y croit mais ça devient un match haché avec toutes ces bousculades. Et puis à 5-1, on est ailleurs. C'est vraiment un stade magique et ça me rappelle des souvenirs lorsque j'étais plus jeune. Cette fois, j'étais sur le terrain et c'est énorme. Tout le monde s'est battu et on a eu le soutien de tout le monde. Sur des victoires comme ça, c'est beaucoup plus facile de récupérer car on est mieux dans la tête. On a fourni énormément d'efforts physiques et psychologiques. Il va falloir bien récupérer. Mais ces soirée de Coupe d'Europe au Vélodrome à Marseille, ça reste spécial C'est pas spécial, c'est grandiose, un dopage mental dont rêveraient toutes les équipes !

Wilson Oruma taille patron !

Le mot de la fin pour le grand homme du match un fois de plus l'"ami" Wilson aura percuté cette équipe de La Corogne et aura été présent dans tous les secteurs de jeu. Crédité d'un très joli but plein de hargne en toute fin de rencontre, le Nigérian aurait même pu tuer le match à lui tout seul sur quelques tentatives échouées par manque d'adresse ou de réussite. Chapeau bas l'artiste, dans son style de jeu toujours très "bondissant" Oruma sait dans les grands rendez-vous se montrer irrésistible : "Aujourd'hui, on a joué comme une équipe. On a été soudé et même les remplaçants ont tout donné. C'est ça qui donne de la force à une équipe. On attendait que ça mais maintenant c'est fini et il a faut se pencher sur le match de championnat samedi. Quand le stade est comme ça, c'est impressionnant quand même, je n'ai jamais vu ça. Ils nous ont soutenu du début à la fin. Ca me donne envie de donner plus et de me battre jusqu'au bout. C'est incroyable, un moment formidable !"

Une telle démonstrationde force face à une équipe qui n'est plus un cador Européen mais tout de même une habituée de la compétition, doit nous conforter dans le fait que l'OM peut trouver de la qualité dans son jeu ! L'équipe peut tirer dans le bon sens et nous offrir du spectacle. Gageons qu'avec quelques renforts avant la fin du mercato et une telle "grinta" nous saurons rebondir en championnat à une place qui nous convient bien mieux ! Hier soir tout était beau, même la joie de RLD...

par Zabuza le mercredi 24 août 2005 à 15h45
OM 2-2 Craiova
Sylvain N'Diaye signe à Levante

Mamadou Niang : son actualité