OM 3-0 Lazio : Revue de stress

  •    
  •    
  • om facebook

Depuis trois semaines, nous étions dubitatifs quand à la valeur de ce groupe Olympien qui certes renforcé par des individualités de qualité telle Oruma, Niang ou Ribéry ne nous avait pas encore convaincu dans le jeu face à des adversaires modestes. Le match de samedi dernier; même s'il se déroula dans des conditions un peu particulières et devant un Bordeaux de qualité; n'était pas là pour infirmer nos craintes. Bref nous abordions ce match retour contre les Laziales dans le grand inconnu, mitigés entre l'apréhension d'une élimination "prématurée" et un jeu Olympien développé autour d'approximations ! Delio Rossi, l'entraineur Romain déclarait pourtant avant le match que l'OM était un cran au dessus :"En ce moment, Marseille est plus fort que la Lazio parce que l'OM a déjà débuté son championnat alors qu'en Italie, il ne commence que dans un mois, justifie-t-il sur le site de l'OM. Nous ne sommes pas vraiment prêts. Nous sommes à la recherche de notre jeu. Si l'on veut se qualifier, il faut marquer. On est ici pour jouer et gagner le match".
Supérieur ? et comment ! Il n'aura fallu aux joueurs Marseillais que cinq minutes pour plier le match en seconde période, match qu'ils auront dominé de bout en bout en étouffant cette équipe de La Lazio qui a encore hier soir (si ce n'est la performance de Liverani, le meilleur Romain sur les deux rencontres) montré ses limites !
Ce fut un match fou, tenu sur un rythme d'enfer si bien que l'on pouvait se demander si les Marseillais tiendraient le coup physiquement en seconde période, tant ils avaient déployé d'efforts dans la première pour faire sauter le verrou Italien, verrou d'une qualité bien fébrile...Apparement, ces quelques jours de récupération furent suffisants pour voir un OM conquérant ressortir des vestiaires avec la ferme intention d'en faire voir de toutes les couleurs aux Laziales. Les différentes bandérilles posées en première mi-temps par le très remuant Niang (qui aurait de surccroît dû bénéficier d'un pénalty non accordé par Mr l'arbitre), par le teigneux Ribéry, par le pesant Mendoza et le percutant Oruma finirent par payer au quart d'heure de jeu de la seconde mi-temps pour "la mise à mort de l'Aigle Romain!". C'est sur trois actions à peu près similaires que l'OM allait trouver le chemin des filets, trois actions d'école et une fuuuuuurrrrrrriiiiiiiiaaaa de tous les instants qui allait faire exploser le stade ! L'OM en coupe d'Europe c'est quelque chose !
Un 3-0 net et sans bavure devant un adversaire dépassé contre lequel les Olympiens avaient envie de briller ! Mais au delà du résultat, c'est la qualité du jeu déployé par le groupe qu'il faut souligner ! L' OM d'hier soir était aux antipodes de celui de samedi, un groupe métamorphosé, frais et dont les automatismes commencent à réellement être intéressants !
Cela faisait maintenant près d'un an et demi que le Vélodrome n'avait pas vibré de la sorte depuis Newcastle ! L'appel "Aux armes" des virages, Ganay et Jean Bouin qui sautent, la ola...Le Vél en Coupe d'Europe c'est quelquechose !

Oruma la "bombe"!
Quelle impression de puissance et de vitesse dégage ce joueur ! Quand Wilson est en forme comme hier soir, le milieu adverse souffre, pire le milieu adverse disparait, mangé par la percussion et l'accélération du Nigérian au physique impressionnant. Il n'y a qu'un mot pour décrire sa performance :ENORME ! Wilson était partout, a donné le tourni aux MO Laziales, délivré deux passes décisives, un tir sur le poteau qui aurait mérité meilleur sort bref la "grande classe" ! Très content de sa prestation (il ya de quoi) mais en restant réservé, il confie : "Je tiens à remercier tous mes coéquipiers et le public pour le match que l'on a réalisé ce soir. Jean Fernandez nous avait demandé de prendre du plaisir sur le terrain et de progresser tous ensemble. Quand je suis sorti, les applaudissements m'ont fait chaud au coeur. Je suis très content ce soir". A n'en pas douter, Oruma s'impose d'ores et déjà comme le dépositaire du style de jeu Marseillais de ce début d'année. Un jeu porté vers l'avant, un jeu spectaculaire selon les souhaits de Jean Fernandez ! Espérons que le Nigérian pourra garder ce niveau tout au long de la saison pour notre plus grand plaisir.

Niang le feu follet.
"Il faut retenir le beau match de l'OM ce soir et la qualification pour la finale. Sur un plan personnel, ça fait plaisir de marquer d'autant que c'était mon premier but au Vélodrome. Avec en plus l'ambiance qu'il y avait dans les tribunes, c'était extraordinaire. On voulait se remettre dans le bain le plus vite possible, on a essayé de donner le maximum. J'espère que ça va continuer à Lens et à la Corogne afin de bien lancer notre début de saison". La parole a un des artistes de la soirée qui n'a pas été récompensé de ses efforts durant une bonne partie du match. Attaquant sans cesse côté gauche en rendant d'abord Beleri fou puis à la sortie de celui-ci ce fut le tour de son remplaçant Sanibale de prendre le bouillon. Mamadou est un dribbleur dans l'âme qui à parfois tendance à rentrer la tête dans les épaules au lieu de la lever mais c'est un véritable poison, les Romains l'ont appris à leurs dépends puisqu'il aurait tout d'abord dû bénéficier d'un pénalty, avant de marquer le but de la délivrance. Apportant incontestablement dans la profondeur et gardant le ballon à merveille, Niang est l'un des grands artisants de la victoire Olympienne, sa confiance revenue....il va faire mal !

Ribéry l'homme qui avait 6 poumons...
"Ce gars est un malade...il court partout...quelle teigne...truc de ouf ce joueur..." voilà ce qu'on pouvait entendre en fin de match au sujet de la performance de Frank Ribéry le pitbull Olympien ! Une chose est sûre l'homme ne fait pas de calcul, ce qui lui importe c'est d'aller "droit au but"...tiens tiens ça vous rappelle rien...? Frank a démontré une fois de plus toute son envie de jouer et de mouiller le maillot par des rushs de folie des doubles contacts, n'hésitant pas à "engeuler" ses partenaires sur des erreurs de placement ou de défense : un aboyeur en puissance doté d'un caractère bien trempé : "Je suis très content d'avoir marqué ce soir et de cette qualification. On avait soif de revanche par rapport à nos supporters qui étaient très déçus après Bordeaux mais qui étaient présents ce soir. On a fait un très gros match, on a été partout, on a marqué trois buts et on n'en a pas pris. On a tous mouillé le maillot et si on continue comme ça, on pourrait faire quelque chose de bien cette année. On va se reposer pour préparer Lens car le championnat est aussi très important pour nous". Important au plus haut point et difficile a gérer car déjà l'échéance Lens se rapproche ! Une petite pensée pour nos amis Lensois qui en ont mis en sévère à Wolfburg sur le score sans appel de 4-0 et de leur souhaiter bonne chance pour leur finale.

Diouf relativise...
Comme après chaque match, Pape Diouf est venu donner ses impressions sur le match. Visiblement très content de la prestation de l'équipe en compagnie de José Anigo il replace néanmoins les choses dans leur contexte :"Samedi, il n'y avait pas lieu de se mettre par terre, aujourd'hui il n'y a pas lieu de monter sur les arbres. Samedi, les raisons étaient patentes avec une condition physique déficiente et les absences conjuguées de deux joueurs importants qui l'ont montré ce soir avec leurs prestations. Je suis surtout content pour le public qui a pu apprécier sa nouvelle équipe et se construire la conviction que cette année, on ne s'ennuiera pas toujours au Vélodrome. Il n'y a pas lieu de s'enflammer mais on peut se réjouir d'avoir éliminé cette belle équipe de la Lazio." Il est certains que "taper" la Lazio 3-0 aurait paru il y a quelques années comme quelquechose de fantasmagorique mais à n'en pas douter ce club a perdu son lustre d'antant et même si L'OM a fait un superbe match force est de reconnaitre qu'avec un jeu pareil ça sent la serie B pour les Laziales cette saison après avoir eu chaud aux fesses l'année dernière.

Fernandez : la surprise du chef.
Il est mainteant de coûtume de finir par le tacticien Marseillais qui nous a mis au point un schéma de jeu assez innovant par une configuration d'équipe en 3-5-2 ou en 5-3-2 suivant l'interprétation de tout un chacun. Une organisation qui semble convenir très bien au groupe puisque tous les joueurs ont réellement montré de l'envie et une belle aisance à leur post : le cas le plus flagrant étant celui de Demetrius Ferreira longtemps décrié sur sa qualité défensive mais qui dans ce schéma de jeu peu s'en donner à coeur joie par ses montées côté droit et être en avance sur ses interventions défensives avec l'assurance de la couverture de Beye.
L'entraineur Marseillais était forcément satisfait de ses joueurs bien que passablement énervé tout au long de la rencontre par la piètre prestation de l'arbitre (il était pas le seul...) ! "C'était certainement notre meilleure prestation depuis le début de la saison. On a fait une très bonne première mi-temps où on a usé physiquement cette équipe de la Lazio qui a craqué en début de seconde période. Là, on a eu des occasions de buts et la réussite avec nous. On a trois occasions en l'espace de dix minutes et on inscrit trois buts. On avait à coeur de réagir après Bordeaux surtout avec la manière dont l'équipe avait joué. On avait demandé de l'orgueil et de réagir pour faire plaisir aux supporters. Ce soir, l'état d'esprit a été bon, voir même très bon. On a fait ce qu'il fallait avec de la rigueur défensivement, on était plus conquérant dans la récupération du ballon et cela a donné un beau spectacle."

Le spectacle, the show...oui se sont des mots que l'on aime entendre à Marseille et au Vel ! Hier il y a eu du spectacle dans les tribunes et les joueurs ont fait leur show ! Difficile de sortir quelque chose de mauvais d'un telle prestation et d'ailleurs nous ne le feront pas (tant qu'on peut éviter le masochisme...) ! Les joueurs nous ont régalé tous autant qu'ils sont en nous offrant des actions collectives de qualité, de beaux buts de Niang, Mendoza et Ribéry et en gardant notre cage inviolée grâce à du très très bon Carasso ! Après une telle démonstration il reste évidement à confirmer : à Lens d'abord puis à la Corogne avant de recevoir Lyon ! Autant dire un programme chargé et de gros matchs en perspective pour juger de notre régularité dans la performance !

Faites-vous plaisir, faites-nous plaisir FORZA MARSIGLIA !

par Zabuza le jeudi 04 août 2005 à 16h10
OM 2-2 Craiova
Lens-OM : Questions à planete-lens.com

Joueurs/Equipe : son actualité