Lazio Rome 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Seulement 4 jours après la laborieuse qualification contre les Young Boys de Berne et à moins de 3 jours de la reprise de du Championnat, l'OM se déplace au stade Olympique de Rome pour la demi-finale aller de la Coupe à Toto. La Lazio est encore loin d'avoir repris son championnat et est donc, comme les Phocéens, en phase de préparation.
Jean Fernandez a décidé de faire souffler plusieurs joueurs et certains sont enfin opérationnels, ce qui explique les modifications sur le terrain et sur le banc. On retrouve un 4-3-3 qui est plus souvent un 4-5-1 avec Cédric Carrasso dans le but, Habib Beye occupe le couloir droit de la défense, Taye Taiwo le gauche, Abdoulaye Meité et Frédéric Déhu (le capitaine) sont les défenseurs centraux, Samir Nasri, Sabri Lamouchi et Wilson Oruma (de droite à gauche) sont les milieux de terrain, Koke et Franck Ribery évoluent sur les ailes (de temps en temps ailiers, souvent milieux), Mamadou Niang est seul en pointe. Les remplaçants sont Yannick Quesnel, Demetrius Ferreira, Koji Nakata, Laurent Batlles, José Delfim, Andrès Mendoza et Péguy Luyindula.
On peut donc noter les absences de Sylvain N'Diaye, Salomon Olembé et Habib Bamogo (qui étaient présents lors des matches précédents mais qui sont sur le départ, au moins pour les deux derniers) ainsi que de Fabrice Fiorèse et Karim Dahou (aussi en instance de départ), Fabien Barthez (suspendu), Leyti N'Diaye (convalescent), Andre Luis (pas encore prêt) et Alain Cantareil (blessé).

Au début de match, les deux équipes ne prennent aucun risque et jouent à la passe à 10. Il faut attendre une vingtaine de minutes pour voir quelques tirs mais rien de bien dangereux. On peut juste noter que les Romains font beaucoup de fautes et prennent 4 cartons jaunes en première mi-temps et que les Marseillais jouent très mal leurs (rares) contres. Alors qu'on se dirige vers un score sans but à la pause, un coup-franc lointain est dévié par Cribari de la tête (qui met Meité et Taiwo à l'amende) et Di Canio n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide.
Les Phocéens ont plus de mal en seconde période mais les Italiens ne sont pas excessivement dangereux. Après l'entrée de Mendoza dans le couloir gauche (à la place de Koke), c'est un peu mieux. C'est d'ailleurs le Péruvien qui tire un corner sur la tête de Beye boxée par le gardien romain. Sur le second coup de pied de coin qui suit, le ballon revient sur Taiwo dont la lourde de frappe est déviée par un défenseur puis le gardien sur le poteau mais revient sur Meité qui, du plat du pied, égalise. La fin de match est très difficile (malgré une défense à 5) avec l'immense Tare qui gène énormément la défense : il met une tête sur le poteau et obtient un coup-franc à l'entrée de la surface qui passe d'un souffle à côté.

Cédric Carrasso (5.5) : Très peu de travail pour le gardien marseillais qui a fait quelques sorties aériennes. Il ne pouvait rien sur le but et a été chanceux sur la tête sur le poteau et le coup-franc non cadré.
Habib Beye (5) : Il faisait ses débuts cette saison et a évolué sur la droite de la défense et n'a pas été à son aise. Il a concédé le coup-franc qui a amené le but et n'a pas suivi Di Canio qui a pu ouvrir le score tranquillement. Il est passé dans l'axe lors des 10 dernières minutes pour endiguer les assauts romains.
Taye Taiwo (6) : Tonique, agressif, il a aussi beaucoup couru faisant souvent des débordements et des centres. Par contre, défensivement il a fait quelques erreurs (notamment sur le but romain où il se fait battre de la tête). C'est encore sur une de ses frappes que l'OM a marqué (si elle n'avait pas été déviée, il aurait pu inscrire son second but en quelques jours).
Abdoulaye Meité (5.5) : Il ne s'est pas énervé avec Di Canio mais n'a pas été rayonnant au marquage surtout après l'entrée du très grand attaquant Albanais Tare. Il a aussi été facilement battu de la tête par Cribari sur le but italien. Il a largement sauvé son match en inscrivant (d'un plat du pied précis et plein de sang-froid) le seul but phocéen.
Frédéric Déhu (5) : Le capitaine olympien a lui aussi eu du mal défensivement malgré le grand âge des attaquants de la Lazio. Il a tenté de calmer ses coéquipiers lors de l'échauffourée et a essayé de faire des remontées de balle rapides vers le but adverse après des interceptions.
Sabri Lamouchi (5) : C'étaient son premier match sous le maillot olympien et il a évolué milieu axial. Il a apporté de la maîtrise technique et de la sérénité même si physiquement il est encore (espérons-le) loin de ce qu'il peut faire. Il a finalement joué tout le match.
Wilson Oruma (5.5) : Il a apporté de la vitesse dans un rôle de milieu gauche. En début de rencontre, il n'a pas hésité à venir percuter la défense laziale puis il s'est borné à des taches plus défensives.
Samir Nasri (4) : Milieu droit, il n'a pas brillé dans ce poste assez inhabituel pour lui. Il a simplement placé deux frappes lointaines largement non cadrées. Pour le reste, on ne l'a pas vu.
Demetrius Ferreira (non noté) : Il a remplacé le jeune Marseillais pour les 10 dernières minutes et a évolué dans une défense à 5 dans un poste d'arrière droit.
Franck Ribery (4) : Ailier/milieu gauche (puis droit après la sortie de Koke), il n'a que très peu pesé sur le jeu et a été très maladroit sur ces coups de pied arrêtés.
Laurent Batlles (non noté) : Il a remplacé l'ex-Stambouliote pour les arrêts de jeu.
Koke (4) : Milieu/ailier droit, il n'a rien réussi.
Andrès Mendoza (5.5) : Il a remplacé l'Espagnol et a joué à gauche. Il a montré quelques beaux enchaînements avec Niang mais a surtout très bien tiré les corners. Sur le premier Beye a mis une tête boxée par le gardien, sur le second (juste après le premier) l'OM a égalisé. Il faudra bien évidemment le voir plus longtemps pour voir ce qu'il vaut.
Mamadou Niang (4.5) : Seul en pointe, il avait un poste plus qu'ingrat au milieu des rugueux défenseurs romains. Il a couru, s'est battu mais n'a pas pu faire grand-chose.

Les Marseillais n'ont pas été transcendants mais, avec une certaine réussite, ils ramènent un bon résultat du stade Olympique face à des Romains assez fringants. Une élimination dans une semaine serait maintenant une déception.
La défense a encore beaucoup souffert et s'en sort très bien avec seulement un but encaissé. L'attaque, réduite à un unique élément, n'a presque rien montré. Difficile d'être catégorique mais ce 4-3-3 semble moins aller à l'équipe, surtout si elle doit faire le jeu (ce qui n'était pas le cas pour ce match).
Les prestations individuelles ont été plus que médiocres et chaque joueur peut encore faire bien mieux. Taye Taiwo, auteur d'un nouveau geste décisif, sort à peine du lot tandis que le trio Samir Nasri/Koke/Franck Ribery a été absent.
Il faut maintenant bien encaisser le voyage, récupérer et être frais pour le début du championnat samedi et pour le match retour mercredi avant d'enchaîner un autre match à Lens.

par seb le jeudi 28 juillet 2005 à 18h43
OM 2-2 Craiova
OM-Bordeaux : paroles de supporters

Abdoulaye Meite : son actualité