Young Boys-OM : Achtung danger ?

  •    
  •    
  • om facebook

Prenez une saison 2004/2005 bien pâle en championnat. Ajoutez y des éliminations prématurées dans les deux coupes nationales. Le calcul est bien simple... Zéro + zéro égale la Coupe à Toto... Cette fameuse coupe estivale, qui délivre quelques tickets pour la Coupe UEFA, a longtemps été boudée par les " gros clubs ". Ainsi l'OM avait préféré refuser la participation l'année dernière, sous le prétexte que cette compétition affaiblit l'équipe et qu'y prendre part se paye tôt ou tard dans la saison. L'exemple Lillois, auteur d'un parcours honorable en UEFA et directement qualifié en Champion's League via la L1 nous a prouvé le contraire. Les Olympiens entrent donc dans la danse dès ce soir en Suisse pour le 3ème tour de cette coupe qui fleure bon les terrains biélorusses et les vestiaires géorgiens.

Mais le premier adversaire des Marseillais ne se nomme pas Dynamo Tbilissi ou encore Zalgiris Vilnius. Ce sont en effet les Young Boys Bernois qui croiseront la route des nos Olympiens ce soir. Ce club de Suisse alémanique a connu son apogée sportive à la fin des années 60 et n'a rien gagné depuis 1987. Toutefois, la méfiance est de mise. En effet les Jaune et Noir ont repris l'entraînement depuis mi-juin, et ont déjà un tour d'Intertoto et une journée de championnat helvète dans les jambes (d'ailleurs remporté 3 buts à 1 face à Neuchâtel).
De plus, les Young Boys ont été particulièrement actifs durant l'intersaison, avec pas moins de sept nouveaux joueurs dans l'équipe de départ. La perte de Stéphane Chapuisat, probablement le meilleur joueur Suisse des 10 dernières années à été compensée par la signature de celui qui aurait pu le remplacer dans le coeur des supporters de l'équipe nationale : Hakan Yakin. Mais ce dernier, après une Champion's League magnifique en 2002/2003, a connu deux années transparentes.
Parmi les joueurs à surveiller, les ailiers Mario Raimondi(à gauche) et Carlos Varela (à droite) sont très rapides, et l'attaquant brésilien Francisco Neri, même s'il est peu entouré, est également réputé pour sa vitesse. Autre information non négligeable, les Young Boys vont jouer pour la première fois dans leur nouveau stade, et à guichets fermés. Certes la capacité sera limitée à 14 000 places (au lieu des 32 000 prévues) mais gageons que l'équipe Suisse aura à coeur de fêter dignement l'inauguration de leur nouvel antre.

Néanmoins, l'OM a tout pour surclasser son adversaire. Au niveau technique comme au niveau physique, le 11 olympien est supérieur. Malgré les absences conjuguées des dernières recrues Sabri Lamouchi, Andres Mendoza et André Luis (jugés trop justes) et de Franck Ribéry, pourtant très prometteur mais qui n'a toujours pas le bon de sortie du Galatasaray, l'OM se doit de prendre une option pour la qualification.
Ce retour précoce à la compétition est une très bonne chose pour l'équipe de Jean Fernandez. En effet l'été sera chaud, avec un début de championnat difficile (réception de Bordeaux, puis de Lyon), et un programme " européen " relevé en cas de qualification face à Berne. Ce sont en effet la Lazio Rome, le Deportivo La Corogne et Newcastle qui se dresseraient sur la route de l'OM.
Il est tout de même assez comique de noter que malgré une spirale négative depuis de nombreuses années et un recrutement jugé moyen par l'ensemble de la presse sportive, l'OM ne perd rien de son attrait médiatique. Le match retour sera en effet diffusé sur M6 (qui est tout de même l'actionnaire principal des Girondins de Bordeaux), retransmission qui n'aura pas lieu pour Lens et St Etienne, les autres engagés hexagonaux en Intertoto.
Espérons que les Phocéens sauront séduire et passer ce tour piège. Une saison parfumée d'Europe serait tout de même bien plus savoureuse...

par Yoyo73 le samedi 16 juillet 2005 à 13h09
OM 2-2 Craiova
Berne 2-3 Marseille : L'OM à l'heure Suisse

Samir Nasri : son actualité