OM 2-3 Caen : une déroute annoncée

  •    
  •    
  • om facebook

Quatrième à quatre points de la troisième place qualificative en Ligue des Champions détenue par l'AS Monaco, le club de Robert-Louis Dreyfus est, une fois n'est pas coutume, bien loin de ses objectifs affichés en début de saison. L'OM n'a plus gagné un match depuis le 12 mars 2005 et une victoire arrachée face à Lens avec beaucoup de réussite. Si côté sportif, c'est le naufrage, côté coulisse c'est la déroute. Le bailleur Dreyfus orchestre ce joyeux bordel avec une étonnante constance. De quoi dégouter n'importe quel supporter...


Le match:
Privé de Fabien Barthez, de Benoit Pedretti (suspendus) et d'Eduardo Costa (" choix de l'entraineur " comme on dit), Philippe Troussier aligne un 4-3-3 avec le seul Sylvain N'Diaye en milieu défensif puis Samir Nasri et Laurent Batlles en offensif tandis que le trio d'attaque est composé par Koke, Steve Marlet et Habib Bamogo.

3ème minute: Eudeline repique au centre et place une frappe sèche du gauche qui termine sa course sur le poteau droit de Gavanon
21ème minute: corner de Battles pour Frédéric Déhu qui décoche une belle volée du gauche claquée par Planté
0-1: Deroin pique son ballon pour Mazure qui, dans la surface, propulse sa frappe dans les buts de Gavanon (28ème minute)
29ème minute: débordement de Bamogo sur l'aile droite qui centre en retrait pour Nasri dont le tir ne trouve pas le cadre
1-1: centre en retrait de Salomon Olembe pour Batlles qui trouve l'ouverture d'une frappe pure de l'intérieur gauche (39ème minute)
40ème minute: bon centre d'Habib Beye pour Bamogo qui place une frappe puissante mais un caennais sauve les siens alors que le gardien était pour une fois battu
1-2: devant une défense phocéenne mal alignée, Deroin lance Valéro qui trompe facilement Gavanon (42ème minute)
2-2: dos au but, contrôle orienté et frappe de volée instantanée du gauche de Peguy Luyindula qui trompe Planté. Magnifique (66ème minute)

70ème minute: Koke donne d'une louche une superbe occasion pour Luyindula dont la frappe passe de très peu à côté des buts
80ème minute: Nasri à l'entrée de la surface contrôle frappe du gauche mais le gardien se détend superbement
87ème minute: Mazure décale Watier dont le tir passe juste à côté des buts de Gavanon
89ème minute: lourde frappe de Nasri des 20 mètres sur laquelle Planté se couche une nouvelle fois
2-3: Mazure décale Watier qui, à l'entrée de la surface de réparation, place un plat du pied imparable (93ème minute)


Conclusion:
Alors que la fin de match semblait à l'avantage des olympiens, les hommes de Troussier se sont à nouveau fait cueillir à domicile par une équipe de branquignoles. Il est grand temps que monsieur Dreyfus reprennent ses billes et aille trouver un nouveau jouet ailleurs.

par TontonFlingueur le samedi 07 mai 2005 à 23h08
OM 2-2 Craiova
L'OM veut Ribery

Stade Vélodrome : son actualité