Sanction de Barthez : sans surprise mais...

  •    
  •    
  • om facebook

La commission de discipline de la FFF a donc sanctionné le capitaine de l'OM de 3 mois de suspension ferme plus 3 autres avec sursis. Ce jugement est donc sans grande surprise vu qu'il arrange tout le monde.

D'une part, la Fédération ne perd pas la face et sanctionne un acte inadmissible (sur un terrain de foot comme partout ailleurs). Les 6 mois encourus par Fabien Barthez, dont la presse s'est fait les choux gras ses dernières semaines, sont donc bien là, même si la moitié est du sursis.
D'autre part, l'OM, l'équipe de France et le joueur ne sont donc que légèrement touchés (comparativement à ce qu'on pouvait penser en cas de 6 mois de suspension ferme) car Barthez ne manquera que 4 matches de championnat avec l'OM. Il pourra attaquer la saison prochaine avec son club et ne manquera qu'un match amical avec les Bleus. S'il avait écopé de la sanction évoquée par les media, il aurait manqué, en plus, les 12 premières journées du prochain championnat, le possible tour préliminaire de la Ligue des Champions, les éventuels 3 premiers matches de cette même compétition, ou les premiers matches des coupes UEFA et Intertoto, un match amical avec l'équipe de France et surtout les 4 derniers matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne.

Il est évident que ce sont ces 4 derniers matches qui ont fait que la sanction a été clémente vu la peine encourue. En effet, il est légitime de penser que si un gardien lambda de L1 avait fait ce geste, il aurait écopé d'une suspension plus importante (mais il est aussi évident de souligner que le même geste d'un gardien lambda de L1 lors d'un match amical n'aurait jamais autant déclenché de réactions). On peut tout aussi légitimement se dire que si Fabien Barthez avait pris sa retraite internationale, il aurait écopé de ces 6 mois de suspension ferme. En effet, la FFF ne se serait pas plantée un pieu dans le pied en sanctionnant le gardien de son équipe phare et sans doute son meilleur joueur lors des précédentes rencontres avant des instants cruciaux alors qu'elle ne serait sûrement pas gêner de punir un joueur dont elle n'a plus aucune utilité. En effet, l'équipe de France est juste devant les 4 dernières rencontres importantissimes afin de se qualifier pour la Coupe du Monde 2006 qui doit être celle du renouveau après un Euro 2004 et une autre Coupe du Monde 2002 loupés.

On peut donc simplement dire que cette sanction est logique ou plutôt sans surprise mais qu'elle n'obéit pas aux règles normales d'une commission de discipline. En effet, le même geste d'un autre joueur ou le même geste du même joueur dans d'autres circonstances (complètement décorrélées de ce geste) aurait amené une sanction différente. Sur ce coup, Fabien Barthez (et l'OM) peut être heureux d'être toujours le gardien de l'équipe de France même si çà n'a aucun rapport avec son comportement à Casablanca.

Vu tous ces arguments, il y a de grandes chances que le club olympien ne fasse pas appel surtout que cet appel ne sera pas suspensif et qu'il faudra se faire une raison et se dire que Fabien Barthez ne gardera pas les buts de l'OM lors des prochaines rencontres (exception faite du match à Nantes ce week-end car la sanction ne débute que lundi).

Outre la suspension de Fabien Barthez, on peut noter que le club a reçu une amende symbolique de 1000 euros et que le dossier de Frédéric Déhu, lui aussi cité à comparaître après ce match au Maroc, a été classé sans suite.
Il est aussi important de souligner que le sursis du gardien de l'Equipe de France ne sera levé qu'en cas d'acte de même nature et importance. Ce qui signifie que s'il prend un carton pour avoir gagné du temps ou s'il écope d'un carton rouge pour avoir fauché le dernier attaquant adversaires (par exemples), son sursis ne sera pas levé.

par seb le vendredi 22 avril 2005 à 14h25
OM 2-2 Craiova
Nantes-OM : paroles de supporters

Fabien Barthez : son actualité