OM 2-1 Lens : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Une semaine après la défaite dans le Forez et deux après le piètre nul face à la lanterne rouge, les Phocéens doivent l'emporter face à des Lensois qui renaissent depuis quelques temps afin de reprendre un rythme d'européen.
Philippe Troussier doit se passer de Leyti N'Diaye, Johnny Ecker, Fabrice Fiorèse et Koke (tous blessés) ainsi que de Salomon Olembé et Brahim Hemdani (malades). Il se prive volontairement de Demetrius Ferreira et Eduardo Costa (sanctionnés pour leurs performances récentes) ainsi que de Pegguy Arphexad, Leo, Philippe Christanval, Bruno Cheyrou et Karim Dahou.
Le coach marseillais revient à un 4-4-2 avec Fabien Barthez (le capitaine) dans le but, Habib Beye est latéral droit, Taye Taiwo évolue de l'autre côté, Abdoulaye Meité et Frédéric Déhu sont les défenseurs centraux, Benoît Pedretti et Sylvain N'Diaye sont les milieux axiaux plutôt défensifs, Laurent Batlles et Samir Nasri doivent animer le jeu (ils permuteront leur position sur les deux ailes) pour Steve Marlet et Péguy Luyindula, la paire d'attaquants.
Jérémy Gavanon, Koji Nakata, Ahmed Yahiaoui, Rachmane Barry et Habib Bamogo occupent le banc de touche.

Les Olympiens débutent bien la partie avec un premier tir de Pedretti contré par un défenseur qui passe tout près du poteau puis un centre de Taiwo pour Luyindula mais Itandje est sur la trajectoire. Les Lensois ont quelques occasions mais leurs tirs ne sont pas très précis ce qui n'est pas le cas de la tête d'Utaka, laissé seul par Déhu devant le but de Barthez. Les Marseillais égalisent de suite après un premier tir de Nasri et un cafouillage conclut par Marlet.
Le début de la seconde mi-temps est complètement en faveur des Artésiens mais ils n'ont pas de grosses occasions. C'est donc sur leur première offensive dangereuse que les Marseillais prennent l'avantage sur un centre de Batlles et une tête précise de Marlet. Les Blancs gèrent relativement tranquillement la fin de rencontre pour l'emporter.

Fabien Barthez (6.5) : Abandonné par Déhu sur le but lensois, il a bien stoppé plusieurs tirs et a fait quelques précieuses interventions aériennes. Un match sérieux et appliqué pour le gardien de l'équipe de France qui n'a montré aucune séquelle de sa blessure.
Habib Beye (6.5) : Latéral droit, il a très bien tenu son couloir défensivement et a surtout tenté d'apporter offensivement par de très nombreux débordements et appels.
Taye Taiwo (3) : Pour ses débuts en Blanc, cet athlétique Nigérian a bien commencé par un ballon de but pour Luyindula et quelques bonnes interventions puis a paru complètement perdu sur le terrain ne sachant jamais comment se placer. Sa seconde mi-temps a confirmé ces errements incroyables. Il pourra difficilement faire pire mais vu son age et son physique, il fera sûrement parler de lui en mieux, bien mieux.
Koji Nakata (non noté) : Il a remplacé le Nigérian pour la dernière demi-heure et a apporté de la sérénité dans un couloir gauche auparavant abandonné.
Abdoulaye Meité (6.5) : Il a bien tenu son rôle de stoppeur n'étant quasiment jamais mis en danger par les attaquants nordistes.
Frédéric Déhu (6) : Il a placé une belle tête sur un corner puis a laissé seul Utaka sur l'ouverture du score. A part çà, un match solide avec beaucoup d'interventions importantes.
Benoît Pedretti (7) : Une immense activité et de l'agressivité pour récupérer de nombreux ballons et les amener devant. Il a été au-dessus des débats, un cran au-dessus des autres.
Sylvain N'Diaye (4) : Heureusement que Pedretti a fait le boulot de deux car le Sénégalais a été transparent, ne faisant que trop peu d'interventions malgré beaucoup de courses. Il avait l'occasion de rejouer à son poste mais il n'a pas su saisir sa chance.
Laurent Batlles (6) : Milieu droit ou gauche, il a alterné sa position avec Nasri et a été très actif. Il a d'ailleurs donné le but de la victoire à Marlet et aurait pu en marquer un troisième mais sa reprise n'était pas cadrée.
Samir Nasri (4.5) : Absent dans le jeu, voire nul par moment (surtout défensivement) heureusement qu'il a placé deux belles frappes, dont la première est à l'origine du premier but marseillais.
Steve Marlet (7) : Efficace devant le but car il n'a eu que 2 occasions et a marqué 2 fois, il s'est aussi beaucoup dépensé et a donc été l'homme décisif de cette rencontre.
Péguy Luyindula (6) : Il a joué dans son registre en décrochant souvent. Il n'a eu qu'une occasion mais sa reprise (sur un centre de Taiwo) a été bloquée par le gardien lensois. Sa sortie à l'heure de jeu (alors qu'il y avait 1-1) est assez inexplicable.
Habib Bamogo (non noté) : Il a remplacé l'international mais n'a joué qu'un quart d'heure car il s'est blessé (visiblement à la cuisse). C'est une de ses percées plein axe qui a été à l'origine du second but phocéen.
Ahmed Yahiaoui (non noté) : Il a joué les 15 dernières minutes sur la gauche du milieu de terrain pour aider Nakata. Il a parfaitement tenu son rôle et commence à engranger des minutes en L1.

Les Olympiens ont donc gagné, c'est l'essentiel mais n'ont pas convaincu face à de bons Lensois.
Benoît Pedretti a été le meilleur dans le jeu et Steve Marlet le joueur clé du match tandis que pour ses débuts, Taye Taiwo a montré d'immenses lacunes tactiques.
Il faudra bien mieux jouer la semaine prochaine pour éviter que les Monégasques recollent au classement en attendant la réception du PSG.

par seb le dimanche 13 mars 2005 à 22h56
OM 2-2 Craiova
Les compteurs olympiens après OM 2-1 Lens

Benoit Pedretti : son actualité