St Etienne 2-0 OM : c'est Balbir qui est content

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM se rend ce soir dans l'autre Mecque du football français : le chaudron de Geoffroy Guichard. Désireux d'effacer la défaite contre le voisin lyonnais, les hommes de Baup auront aussi à coeur de faire oublier les 6 minutes de trop (selon eux bien sûr) qui avaient permis aux marseillais d'arracher le nul au Vélodrome lors du match aller. Après les deux points lâchés face à la lanterne rouge Istréenne, les olympiens auront à nouveau la possibilité de revenir à 5 points du onze de Paul Le Guen tombé vendredi face au Stade Malherbe. Mais la tache sera rude. Depuis la reprise, les jambes des phocéens sont lourdes. Le milieu marseillais ne fait plus sa loi et c'est toute l'équipe qui déjoue. Une animation offensive défaillante, des occasions de but de plus en plus rares et des déboires extra-sportifs. Les phocéens enregistreront en tout cas la première titularisation de l'international japonais Koji Nakata.


Le match :
Le chaudron sous la neige. Conditions déplorables pour un match de football. Fabien Barthez ne veut en tout cas pas jouer. Le jeune Gavanon le remplace. Troussier a opté pour une défense à 5 avec dans l'axe Frédéric Déhu, Habib Beye et Abdoulaye Meïté et sur les cotés Sylvain N'Diaye et Koji Nakata. En attaque, Peguy Luyindula longtemps indécis sera finalement titulaire. Au micro, le pitoyable Balbir et ses acolytes. Et dire que certains se félicitaient de la victoire de la chaîne cryptée lors de l'attribution des droits TV de la Ligue 1 ! Une petite pensée pour Yoyo assez fou pour se geler les miches dans les tribunes.

Pas grand chose à se mettre sous la dent en ce début de match mais comment pourrait-il en être autrement avec de telles conditions de match ! St Etienne joue petits bras en procédant en contre.

16ème minute : centre de Diawara pour la tête de Hellebuyck que Gavanon capte sans problème

Le match est relativement équilibré. Les gardiens ne sont que très peu inquiétés jusqu'à ce que ... Gavanon fasse sur une faute sur Piquione en pleine surface.

1-0 : penalty transformé par Pascal Feindouno (37ème minute)
Balbir a la bave aux lèvres. Ca sent la goutte dans le slip. C'est limite de l'indécence. Au lieu de nous les briser avec leurs banderoles contre les dirigeants du club, les groupes de supporters devraient penser à montrer notre mécontentement face à ces gens-là !

45ème minute : Piquione part au but mais croise trop son tir
Balbir exulte et hurle sa suintante haine des olympiens tandis qu'un de ses collègues stigmatise à outrance le jeu musclé d'Eduardo Costa.

54ème minute : Benoit Pedretti déclenche une superbe frappe de 25 mètres que Janot va chercher.
Balbir d'une voix monocorde commente l'occasion.

Garibian oublie de siffler un penalty sur Luyindula et donne deux cartons jaunes aux olympiens Steve Marlet et Peguy Luyindula dans la foulée. Un vrai plaisir.
Quelques minutes après, Zokora fait un attentat sur Pedretti puis poursuit sur un coup de coude sur un autre olympien. Il n'écope que d'un carton jaune. Un vrai régal.

64ème minute : tir de Piquionne non cadré

2-0 : festival d' Hellebuyck qui n'arrive pas à trouver l'ouverture sur son pied gauche mais en se retournant ouvre son pied droit et trompe Gavanon (83ème minute)
Ca y est. Balbir a le slip tout mouillé et ça le remplit de joie.

86ème minute : Zokora prend un deuxième carton jaune et part aux vestiaires
88ème minute : Frappe de Batlles au dessus des buts de Janot


Conclusion :
Passons sur les conditions de jeu qui auraient été parfaites pour un match de hockey sur glace. Passons sur ce match dont il n'y a pas grand chose à dire et dont on ne pourra tirer aucun enseignement. Passons sur l'arbitrage puisqu'on connaît déjà depuis longtemps les limites des compétences de cet homme en noir. Mais ne passons pas l'éponge sur les commentaires consternants du personnel de canal +. Si l'OM est un bon produit d'appel pour la chaîne, le club olympien est aussi un produit d'appel à la haine. Payer pour entendre çà, ça relève désormais du masochisme.

par TontonFlingueur le dimanche 06 mars 2005 à 23h35
OM 2-2 Craiova
St Etienne 2-0 OM : la tactique et les joueurs

Peguy Luyindula : son actualité