Toulouse-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le coup d'arrêt face à Sochaux au Vélodrome dans la semaine n'a pas permis aux Marseillais de mettre leur adversaire du soir à distance respectable et donc, en cas de défaite, les Toulousains passeront devant les Olympiens.
Frédéric Déhu, grippé, est forfait de dernière minute tout comme son remplaçant, Brahim Hemdani, blessé à l'échauffement ce qui oblige Philippe Troussier à ne pas aligner son 5-3-2 habituel et y préférer un 4-4-2. Fabien Barthez, le capitaine, est le gardien, les défenseurs sont (de droite à gauche) Demetrius Ferreira, Habib Beye, Abdoulaye Meité et Salomon Olembé ; Eduardo Costa et Benoît Pedretti sont les milieux axiaux, Laurent Batlles à droite et Bruno Cheyrou à gauche sont sur les côtés ; Steve Marlet et Péguy Luyindula évoluent en attaque.
Leyti N'Diaye, Samir Nasri et Sylvain N'Diaye sont aussi blessés. Ils ne sont donc pas dans les 16 comme Pegguy Arphexad, Leo, Philippe Christanval, Taye Taiwo (qui vient de gagner la Coupe d'Afrique des Nations avec les jeunes Nigérians), José Delfim (en instance de départ pour le Portugal) et Fabrice Fiorèse.
Le banc de touche est occupé par Jérémy Gavanon, Johnny Ecker, Ahmed Yahiaoui, Habib Bamogo et Koke.

Marlet a une superbe balle de but en début de match mais ne cadre pas son tir ce qui n'est pas le cas de Batlles dont la frappe lointaine plonge dans la lucarne de Revault pour l'ouverture du score. Les Toulousains réagissent rapidement et égalisent sur leur seule grosse occasion de la première mi-temps avec une tête croisée de Taider. Les Olympiens ont ensuite le monopole du ballon et des occasions et reprennent l'avantage avant la pause sur une frappe loupée de Marlet, bien décalé par Luyindula.
Rapidement en seconde période les Violets se retrouvent à 10 après une nouvelle grosse faute de Clément sur Luyindula mais les Toulousains mettent une grosse pression sur le but de Barthez. Néanmoins ils ne sont dangereux que sur des coups de pied arrêtés. En fin de match, Luyindula part dans le dos dans la défense et vient clôturer le score du pied gauche.

Fabien Barthez (6.5) : La belle claquette sur une tête de Dieuze après un corner au plus gros moment de la pression toulousaine aura été son arrêt le plus compliqué dans une rencontre globalement tranquille. Il a bien stoppé les quelques frappes lointaines et a été le maître des airs dans sa surface.
Demetrius Ferreira (6.5) : Latéral droit dans une défense à quatre il a donc été moins sollicité offensivement et a bien défendu, proprement. Il est quand même venu placer quelques centres.
Salomon Olembé (6) : Comme le Brésilien, le changement tactique lui a permis d'avoir moins de responsabilités (surtout offensives) et de se concentrer sur son travail défensif. Il a bien contenu son compatriote, le rapide et puissant Emana, et s'est déjà très bien
Habib Beye (6.5) : La défense phocéenne orpheline de son leader n'a finalement que peu tremblé dans le jeu et le stoppeur sénégalais y est pour quelque chose étant présent où et quand il le fallait.
Abdoulaye Meité (6.5) : Même remarque pour l'Ivoirien qui a fait une rencontre sérieuse et appliquée et n'a pas été inquiété par Eduardo, Moreira ou Dieuze. Une bonne rentrée après sa blessure.
Eduardo Costa (6) : Un des Olympiens les moins en vue même s'il n'a pas fait un mauvais match, c'est surtout les prestations de ses coéquipiers qui ont mis la sienne en retrait. Il est surtout étonnant que le milieu de terrain olympien n'ait pas pris le dessus en seconde mi-temps alors que les Toulousains étaient en infériorité numérique.
Benoît Pedretti (6.5) : Il a été très précieux en fin de match pour garder le ballon et le faire tourner. Il s'est d'ailleurs surtout fait remarquer par la qualité de ses passes plutôt qu'à la récupération.
Laurent Batlles (7) : La blessure de Nasri l'a remis dans le 11 de départ mais il a joué sur le flanc droit. Il a fait une première période impressionnante avec beaucoup de courses, d'appels et d'agressivité mais surtout une nouvelle frappe éblouissante qui a permis à l'OM d'ouvrir le score. Il a ensuite nettement baissé de pied après le repos mais montre, une nouvelle fois, qu'il est bien mieux qu'un remplaçant.
Habib Bamogo (non noté) : Il a remplacé Batlles pour le dernier quart d'heure et a évolué sur la droite. Sa blessure semble donc un mauvais souvenir et il va donc permettre à l'entraîneur d'avoir une nouvelle solution offensive.
Bruno Cheyrou (5.5) : La grippe de Déhu et la blessure d'Hemdani lui ont permis d'être titulaire et de jouer dans un rôle de milieu gauche. Il est visiblement peu en confiance car il n'a pas beaucoup essayé et donc réussi de choses. Il a eu une balle de but en première mi-temps mais il a complètement loupé son tir par contre il a délivré un passe décisive à Luyindula sur un bon ballon en profondeur.
Ahmed Yahiaoui (non noté) : Il a enfin fait ses débuts avec l'équipe première mais n'a joué que les arrêts de jeu à la place de Cheyrou.
Péguy Luyindula (7.5) : Son non match contre Sochaux a vite été oublié avec une grande prestation contre le TFC. Il est souvent revenu chercher le ballon en retrait dans l'axe pour le porter vers l'avant. C'est ainsi qu'il a donné le but à Steve Marlet et qu'il a obtenu beaucoup de coup-franc et l'expulsion de Clément (qui lui a fait subir un traitement musclé). Il a aussi inscrit le but du break en fin de match du pied gauche, seul devant Revault.
Koke (non noté) : Il a remplacé Luyindula à 5 minutes de la fin et n'a fait que participer au match sans avoir le temps d'en être un acteur.
Steve Marlet (6.5) : Pour une fois, il a eu plusieurs occasions de but mais a été globalement maladroit et chanceux de marquer car il a raté sa frappe. Pour le reste, beaucoup d'activité, de présence et de courses qui font que sa prestation est quand même très bonne.

Les Phocéens ont donc repris leur marche en avant avec une très belle victoire chez un concurrent à l'Europe largement dominé par un OM solide, conquérant et efficace. Les absences de dernière minute de Déhu et Hemdani ainsi le changement tactique qui en a découlé n'ont finalement pas perturbé des Olympiens très sereins. On a aussi vu que quand les Olympiens ouvrent le score rapidement, tout est plus facile. Pas sur d'ailleurs que si les Toulousains avaient marqué les premiers le match aurait eu la même issue.
Il y a eu une grande homogénéité dans les performances des Marseillais même si Péguy Luyindula était bien au dessus des autres et Bruno Cheyrou un peu en dessous.
Il faudrait maintenant calquer les performances à domicile (3 défaites pour 1 victoire depuis l'arrivée de Troussier) sur celles à l'extérieur (4 victoires et 1 nul) afin de regarder devant.

par seb le lundi 31 janvier 2005 à 08h11
OM 2-2 Craiova
Koji Nakata officiellement olympien !

Laurent Batlles : son actualité