OM-Sochaux : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens enchaînent les matches en ce mois de janvier avec la quatrième rencontre en 14 jours mais çà n'est peut-être pas un mal vu qu'ils engrangent les victoires.
Bien évidemment, Philippe Troussier ne change pas sa tactique qui permet à ses joueurs d'avoir des résultats. Son 3-5-2 est toujours le même avec le capitaine Fabien Barthez dans le but, Demetrius Ferreira sur la droite, Salomon Olembé à gauche, Habib Beye, Johnny Ecker et Frédéric Déhu dans l'axe de la défense, Eduardo Costa et Brahim Hemdani sont les milieux récupérateurs, Samir Nasri mène le jeu tandis que Steve Marlet et Péguy Luyindula sont en pointe.
Pegguy Arphexad, Laurent Batlles, Fabrice Fiorèse, Bruno Cheyrou et Koke complètent la feuille de match. Par contre, Jérémy Gavanon, Abdoulaye Meité, Leyti N'Diaye, Sylvain N'Diaye et Habib Bamogo sont blessés, Ahmed Yahiaoui malade, Taye Taiwo toujours en sélection, Benoît Pedretti suspendu, Leo, Philippe Christanval et José Delfim ne sont pas retenus.

Après une dizaine de minutes de jeu, Santos part deux fois dans le dos de la défense mais ne marque pas grâce à Ecker qui sauve sur sa ligne (c'était lui qui ne s'était pas aligné) puis à Barthez qui sort du pied la frappe du Tunisien. On voit alors un but refusé de chaque côté sur des corners : le premier de Luyindula à cause d'une faute (peu évidente) de Marlet et le second car Monsoreau a marqué de la main. Il y a ensuite quelques tirs de part et d'autre mais globalement l'OM s'en sort bien de n'être pas mené à la mi-temps.
La seconde période reprend avec un nouveau départ de Santos dans le dos de la défense mais cette fois il ne manque pas le cadre et ouvre le score. Troussier passe alors en 4-4-2 avec les sorties d'Ecker et Costa remplacés par Fiorèse (qui joue sur la droite du milieu de terrain) et Batlles (qui évolue à gauche). Cela ne change rien et Sochaux se régale et double la mise par Pitau, parti encore dans le dos des défenseurs. Les Olympiens sont incapables d'avoir des occasions et la fin de match ne voit que la sortie sur blessure de Nasri.

Fabien Barthez (6.5) : Il a sauvé plusieurs fois les siens en sortant loin de sa surface vu que ses défenseurs se sont souvent fait prendre par Santos. Il a bien limité la casse, évitant à son équipe une sacrée branlée.
Demetrius Ferreira (4) : Latéral droit dans une défense à 5 puis à quatre, il a été médiocre, n'étant pas trop mis en danger défensivement et apportant très peu offensivement.
Salomon Olembé (4) : Lui aussi, a joué latéral dans les deux systèmes défensifs. Il avait à faire face au remuant et rapide Zairi et a fait de bonnes interventions mais aussi quelques erreurs (c'est lui qui ne s'aligne pas sur l'ouverture du score). Il a essayé d'apporter le danger mais sans succès.
Habib Beye (4.5) : Il a fait quelques interventions intéressantes mais assez bizarrement, alors qu'il n'y avait que Santos devant, les 3 défenseurs centraux ont eu énormément de mal à contenir l'avant-centre sochalien. Il s'est créé une des rares occasions phocéennes avec une tête sur un corner.
Johnny Ecker (4.5) : Comme ses compères de la défense axiale, il a fait de bonnes choses (un sauvetage sur sa ligne par exemple) mais a eu beaucoup de difficulté face au rapide et intelligent Santos. Il est sorti après le premier but pour un changement tactique.
Fabrice Fiorèse (non noté) : Il a remplacé l'ex-Nîmois et a joué sur le flanc droit du milieu de terrain pendant une demi-heure. Il n'est jamais parvenu à porter le danger devant le but de Richert.
Frédéric Déhu (4.5) : Le patron de la défense a lui aussi souffert à cause du placement très intelligent de Santos. Cette tactique à un seul attaquant a finalement énormément gêné la défense car les trois axiaux ne savaient pas qui prendre, Santos ayant beaucoup bougé.
Eduardo Costa (5) : Comme son équipe, il a été bien moins en vu que lors des précédents matches. Il a bien débuté puis s'est éteint au fur et à mesure que le match avançait. Il a logiquement était remplacé par Batlles.
Laurent Batlles (non noté) : Positionné sur la gauche pendant les 30 dernières minutes, il n'a rien réussi.
Brahim Hemdani (5) : Remplaçant de Pedretti (qui était suspendu), il a bien sur joué dans un autre registre que l'ex-Sochalien mais s'est convenablement acquitté de sa tache sans être exceptionnel.
Samir Nasri (3.5) : Le meneur de jeu olympien n'a rien réussi, jouant souvent trop personnel. Il est sorti sur une civière en fin de match blessé à une jambe, même si le contact ne semblait pas très rude.
Steve Marlet (3.5) : Il a sauté, couru, pressé mais n'a pas eu le moindre ballon intéressant.
Koke (non noté) : Il a remplacé Marlet pour le dernier quart d'heure en n'a presque pas touché le ballon.
Péguy Luyindula (3) : Lui a eu quelques balles pour frapper mais il n'a jamais cadré. Les matches se suivent mais ne se ressemblent pas...

L'OM s'incline le plus logiquement du monde face à des Sochaliens bien meilleurs, qui ont surtout gagné le match tactiquement avec un solide bloc et le seul Santos devant qui a déboussolé les 3 défenseurs axiaux marseillais.
Individuellement, les attaquants ont été dépourvus de munition avec un Péguy Luyindula maladroit. Par contre, Fabien Barthez a fait son match et a évité le pire.
Comme depuis le début de saison, les Phocéens se sont plantés alors qu'on les croyait lancés. Malheureusement rien de surprenant et je ne vois pas comment çà changerait d'ici le mois de mai...
On peut donc s'attendre à tout samedi à Toulouse, adversaire direct à l'Europe.

par seb le mercredi 26 janvier 2005 à 19h21
OM 2-2 Craiova
Les compteurs olympiens après OM-Sochaux

Peguy Luyindula : son actualité