Lille-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Seulement 3 jours après la lamentable élimination contre Angers en Coupe de France pour le premier match de l'année 2005, les Phocéens en quête de rachat se déplacent chez le second du championnat pour le premier des matches retour.
Philippe Troussier ne déroge pas à son 5-3-2 avec le capitaine Fabien Barthez dans le but, Sylvain N'Diaye sur la droite de la défense, Salomon Olembé à gauche, Habib Beye, Abdoulaye Meité et Frédéric Déhu dans l'axe ; Benoît Pedretti et Eduardo Costa sont les milieux les plus défensifs tandis que Samir Nasri est plus offensif. Le duo d'attaque est composé de Steve Marlet et Péguy Luyindula. Le banc de touche est occupé par Jérémy Gavanon, Brahim Hemdani, Demetrius Ferreira, Laurent Batlles et Koke.
Leyti N'Diaye, Johnny Ecker et Habib Bamogo sont blessés tandis que Pegguy Arphexad, Philippe Christanval, Leo, José Delfim, Ahmed Yahiaoui, Bruno Cheyrou, Fabrice Fiorèse et Lamine Sakho ne sont pas non plus retenus et sont donc absents de la feuille de match.

La rencontre débute avec l'ouverture du score olympienne après un coup-franc (la première faute était d'ailleurs de Marlet pas de Tavlaridis) de Pedretti dévié de la tête par Beye puis prolongé dans le but par Marlet. En milieu de mi-temps, sur une glissade Tavlaridis, Marlet centre pour Nasri qui place tranquillement le ballon dans le but vide. Sur le coup d'envoi Brunel décoche une grosse frappe claquée en corner par Barthez. La fin de période est marquée par de nombreux coup-franc lillois (de Landrin et Brunel) que le capitaine phocéen stoppe avec autorité.
Au retour des vestiaires, Luyindula est remplacé par Koke et dans les premiers instants Marlet oblige Sylva à détourner sa frappe en corner puis le gardien nordiste sauve encore les siens sur un coup-franc de Pedretti dévié par plusieurs joueurs. Sur leur première incursion les Lillois obtiennent un penalty (la faute de Meité était en dehors de la surface) que Brunel transforme. Etrangement, les Nordistes ne sont dangereux que sur un coup-franc d'Acimovic et sur quelques percées de Moussilou et les Olympiens conservent les 3 points sans trop trembler.

Fabien Barthez (6.5) : Une grosse frappe de loin de Brunel et surtout beaucoup de coup-franc très dangereux de Brunel, Landrin et Acimovic où il ne s'est troué qu'une fois (mais le tir du capitaine lillois était non cadré). Toutes ses prises de balle ont été impeccables et il le fallait.
Sylvain N'Diaye (5.5) : Encore positionné sur le flanc droit, il a fait une rencontre correcte surtout axée sur la défense. A l'image de ses coéquipiers, il a été sérieux et appliqué.
Salomon Olembé (4) : Heureusement pour lui qu'il n'a pour le moment pas de concurrent à son poste car il a encore été d'une hallucinante maladresse dans ses passes et relances. Il a quand même délivré un bon centre en début de match sur une de ses rares montées.
Habib Beye (5.5) : Stoppeur droit, il a globalement souffert de la vitesse de Moussilou et heureusement que l'attaquant lillois a été très souvent pris en position de hors-jeu. Il a écopé de son premier carton jaune de la saison même s'il aurait du être d'une autre couleur car il était dernier défenseur.
Abdoulaye Meité (5) : Lui aussi a eu du mal face à la rapidité de l'avant-centre nordiste et il a d'ailleurs concédé le penalty (même si sa faute était en dehors de la surface). Mais il a surtout été lamentable dans ses relances, on aurait dit le Meité d'il y a 2 ou 3 ans.
Frédéric Déhu (6) : Il a montré de la sérénité en fin de match et de l'assurance et de la maîtrise technique tout au long de la rencontre. Un des bons Olympiens de la soirée.
Eduardo Costa (6) : Beaucoup d'activité, de pressing, de courses et de l'efficacité surtout en première période. Après le repos il a eu plus de mal et a écopé d'un nouveau carton jaune. Il a aussi très mal négocié un ballon de but où il a préféré tirer au lieu de donner à un de ses coéquipiers mieux placés que lui.
Benoît Pedretti (6) : Comme son compère du milieu de terrain, il a été très présent durant les 45 premières minutes avant de s'effacer petit à petit. Par contre, il a toujours montré une grande combativité et une envie de garder le résultat. La paire qu'il forme avec le Brésilien semble enfin commencer à tourner.
Samir Nasri (6.5) : Sûrement son meilleur match avec l'OM avec son premier but mais surtout de la présence physique avec des retours défensifs. Il aurait aussi pu marquer un fantastique but en fin de match après une série de dribbles mais son tir n'était pas cadré. Il aurait pu de temps en temps jouer plus avec ses partenaires. Il a aussi tenu les 90 minutes dans un match pas trop fait pour lui au départ.
Steve Marlet (6) : Il a mis l'OM sur les rails avec son but et sa passe décisive et un très bon début de match avec de la présence physique. Il a aussi placé une belle frappe en tout début de seconde mi-temps mais Sylva l'a empêché de faire un doublé. Il a ensuite couru et presser pour conserver les 3 points.
Péguy Luyindula (4) : Dans l'ombre de Marlet lors des 45 minutes qu'il a passées sur le terrain, il a été translucide.
Koke (4) : Il a remplacé l'ex-Lyonnais pour la seconde mi-temps et n'a pas l'occasion de briller ne faisant qu'un ingrat travail de pressing.

L'OM continue son parcours chaotique et sa saison en dents de scie. Après l'humiliation de ce week-end, les Phocéens sont allés gagner chez le second du championnat, invaincu depuis octobre toutes compétitions confondues et sans la moindre défaite cette saison sur leur terrain.
Du côté des joueurs, on peut sortir Fabien Barthez, Samir Nasri et Steve Marlet du lot tandis que Salomon Olembé a encore été bien peu rayonnant. A noter aussi l'arbitrage pitoyable avec d'innombrables erreurs (main de Marlet avant le premier but, penalty pas valide, non expulsion de Beye et d'innombrables hors-jeu mal jugés).
Bien évidemment en continuant sur ce type de performance, l'OM pourra remonter au classement mais vu les montagnes russes suivies par les Phocéens depuis le début de la saison, il y a peu de risque de dire que c'est sans aucun doute un bon résultat avant de cruelles déceptions...

par seb le mercredi 12 janvier 2005 à 16h25
OM 2-2 Craiova
Vincent Candela sur les tablettes

Samir Nasri : son actualité