OM 1-1 Monaco: le beau nul

  •    
  •    
  • om facebook

Quand les dopés du fisc viennent au Vélodrome, ils laissent à la maison leur chausse-pied en platine. Club écoeurant de suffisance, financé par de l'argent douteux, dirigé par des tiroirs-caisses et encouragé par des Pierre-Henri, Monaco vient chercher une victoire chez les gueux. Très en verve en Ligue des Champions, la queue en berne en championnat, les patriciens du foot aligneront certainement une ligne d'attaque défiscalisée et talentueuse. L'OM sera privé d'Abdoulaye Meïté mais enregistrera le retour de Benoit Pedretti dont tout le monde attend beaucoup.


Le match:

Comme à leur habitude, les princesses ouvrent le bal.

4ème minute: Adebayor tergiverse face à Fabien Barthez sur une ouverture de Saviola et frappe au dessus des buts de l'OM

Début de match équilibré. Avec une attaque de feu, les monégasques s'appuient essentiellement sur Adebayor qui remise sur Saviola et Chevanton. Côté marseillas, on retrouve un Bixente Lizarazu généreux dans ses efforts et un Koke virevoltant.

1-0: Demetrius Ferreira centre et Koke place un coup de tête magistral qui trompe Roma du point de penalty (20ème minute)

22ème minute: Lizarazu décale Laurent Batlles qui ouvre son pied droit pour décocher une frappe de 20 mètres; juste au dessus de la transversale
24ème minute: corner au premier poteau de Fabrice Fiorese et tête décroisée d'Habib Bamogo qui passe de peu à côté des buts de Roma

Les phocéens dominent tant territorialement qu'au niveau de la possession de balle mais ne concrétise pas les occasions. Un bien mauvais signe.

1-1: sur corner, Squillaci monte plus haut que Frédéric Déhu, place une tête molle que Kallon prolonge dans les buts de Barthez (32ème minute).

On appelle çà "la chatte" ...
Monaco tient quand Marseille se bat. Les 11 rupins de Deschamps font bien pâle figure en cette première mi-temps.

45ème minute: Adebayor, sur la droite parvient à entrer dans la surface et à résister au retour des défenseurs; il donne à Saviola dont le tir à bout portant est contré et revient sur Chevanton, à qui il manque une demie pointure pour crucifier Barthez

Les deux équipes repartent au vestiaire sur ce score de parité.

46ème minute: Koke passe en revue la défense adverse et décoche une bonne frappe que Roma est tout heureux de détourner
46ème minute: Laurent Batlles centre pour la tête plongeante d'Habib Bamogo qui passe légèrement à côté
51ème minute: Eduardo Costa ouvre pour Bamogo dont la frappe croisée est encore détournée par Roma

Monaco commence à émerger avec la rentrée de l'excellent Plasil.

64ème minute: sur mauvais dégagement de Barthez, Adebayor dévie de la tête dans l'axe vers Saviola qui se défait se Déhu, mais marche sur la balle; derrière, Kallon a suivi et frappe mais Barthez se couche
87ème minute: coup-franc de Demetrius Ferreira, le ballon atterit dans les pieds de Costa qui avec l'intérieur du pied droit ne trouve pas le cadre.


Conclusion:
Les spectateurs ne se sont pas trompés en applaudissant les olympiens qui ont livré là l'une de leurs plus belles prestations depuis le début de saison. Si l'équipe pèche toujours dans la concrétisation, l'assise défensive est là et la construction s'améliore peu à peu même si le jeu reste encore stéréotypée (des centres, des centres et encore des centres). "On est sur la bonne voie, mais il nous faut maintenant montrer plus souvent ce visage" comme le dit coach Anigo. Le prochain match contre le PSG s'annonce en tout cas palpitant.


Les déclarations:
José Anigo : "On va savourer ce petit point, pris contre une belle équipe de Monaco qui en Ligue des champions fait tomber des clients. Je suis satisfait de l'animation offensive, on s'est créé beaucoup d'occasions de finir. A l'arrivée il manque seulement un petit but pour l'emporter, mais je suis satisfait on est sur la bonne voie. C'est une très bonne préparation et c'est encourageant avant d'aller à Paris. Koke a encore marqué un but important et un joli but de surcroît. Cela montre que la jeunesse est là, on peut compter sur la relève".

Didier Deschamps : "Faire un nul au Vélodrome, c'est un bon résultat, même si, sauf le respect que j'ai pour Marseille, on venait ici pour gagner. Sur le plan comptable, c'est vrai, ce n'est pas excellent, mais on avance à petits pas. En première période, je crois qu'on a eu plus d'occasions qu'eux de conclure. Je m'attendais à ce défi physique, on l'a eu".

par TontonFlingueur le samedi 30 octobre 2004 à 19h28
OM 2-2 Craiova
OM-Monaco : la tactique et les joueurs

Dans l'actualité de l'OM