Istres 0-2 OM: l'OM corrige le petit frère

  •    
  •    
  • om facebook

Pour la première fois en Ligue 1, le FC Istres reçoit l'Olympique de Marseille dans le stade Nîmois des Costières qui accueille cette saison la plupart des matches du club provençal. Les istréens qui n'ont pas encore gagné un seul match mais qui n'ont pas non plus démérité surtout à l'extérieur, aimeraient bien accrocher le grand frère Marseillais. José Anigo a prévenu ses troupes. Si le combat semble inégal sur le papier, pour les hommes de Bazdarevic, l'enjeu est trop important pour passer à côté. Pour les olympiens, l'objectif est très clair : la gagne et seulement la gagne comme l'explique l'homme à la casquette (qui n'en met plus) "C'est un match qui nous tient à coeur, il faut gagner contre Istres et c'est tout. C'est un derby, mais le plus important est de prendre les points. Cela nous permettrait de rester dans le haut du classement et c'est là qu'on veut se caler".


Le match :
Toujours les abonnés à l'infirmerie : Frédéric Déhu et Brahim Hemdani, rejoints depuis quelques jours par Benoît Pedretti. Début de match à l'avantage des Marseillais. Le ballon voyage plus dans les airs que sur la pelouse. Ca a le parfum du match en bois ...

3ème minute : retourné de Fabrice Fiorese que dévie Peguy Luyindula de la tête et que reprend Sylvain N'Diaye d'une bonne frappe du pied droit, hélas dans les bras de Riou

Attaque-défense en ce début de rencontre (65% de possession de balle pour les coéquipiers d'Eduardo Costa). La clé du match sera bien dans la capacité des phocéens à poser le jeu et à patiemment construire leurs actions, ce qui jusque-là n'a pas été leur fort.

0-1 : superbe centre travaillé de Bixente Lizarazu que reprend de la tête Habib Bamogo en plaçant le ballon dans le petit filet du portier istréen (16ème minute)

L'Olympique de Marseille concrétise logiquement une tion sans partage. Premier but marseillais de la tête en 9 journées. Réaction quand même des coéquipiers de Florian Maurice.

18ème minute : demi-volée très pure de Montano de 30 mètres qui atterrit heureusement dans les bras de Fabien Barthez, très peu sollicité jusqu'à présent
20ème minute : sur corner, tête de Saveljic au dessus de la transversale de l'international français

Si les istréens souffrent de la comparaison au niveau technique individuelle, on sent que l'équipe de Bazdarevic a des qualités dans la circulation de balle sur les quelques actions offensives qu'ils ont menées depuis le début du match.

38ème minute : Laurent Batlles tacle le ballon en pleine surface, se met sur son pied gauche et déclenche une belle frappe qui atterrit sur le poteau de Riou

La mi-temps se termine sur ce score. Marseille teur et des istréens timorés.

0-2 : Peguy Luyindula détourne une passe d'Eduardo Costa pour Sylvain N'Diaye dont la frappe de 25 mètres trompe le gardien adverse (48ème minute)

63ème minute : coup franc rentrant de Chaussidière et tête de Saïfi, que Barthez repousse des deux poings

L'OM gère tranquillement le match. José Anigo en profite pour faire tourner son effectif avec les rentrées de Steve Marlet, Salomon Olembe et Bruno Cheyrou. On peut voir en cette seconde mi-temps un très bon Eduardo Costa, pour une fois à l'aise autant dans la récupération que dans la relance. On l'a même vu venir chercher le ballon dans les pieds d'Abdoulaye Meïté pour distribuer en jeu court.

77ème minute : 3 contre 1 initié par Marlet en contre, qui donne (un peu trop rapidement) à Bamogo qui décale pour Olembe qui à son tour bute sur Riou, bien sorti dans les pieds du camerounais


Conclusion :
Si la qualité de jeu ne fut pas exceptionnelle, les 3 points tombent dans l'escarcelle des phocéens et c'est bien là l'essentiel. On a tout de même pu entrevoir les progrès réalisés par les joueurs d'Anigo qui ont été plus patients dans la construction de leurs actions, plus sûrs de leur fait dans l'organisation du jeu, à l'image d'un Eduardo Costa retrouvé. Autres satisfactions, Bixente Lizarazu et Fabrice Fiorese qui, avec la régularité d'un métronome, furent à l'origine de nombreuses actions offensives et à la conclusion de replis défensifs de grande qualité. Encourageant quand on sait que les prochains matches ne seront pas une partie de plaisir ...

par TontonFlingueur le samedi 02 octobre 2004 à 20h29
OM 2-2 Craiova
Istres-OM : la tactique et les joueurs

Habib Bamogo : son actualité