OM 1-0 Bordeaux: Batlles en sauveur

  •    
  •    
  • om facebook

Après une avant saison chaotique (effectif chamboulé, matches nuls accumulés, buteur envolé, retards dans la préparation multipliés), l'Olympique de Marseille commence le championnat dans les pires dispositions. Certes le recrutement de futurs grands (Costa, Pedretti, Luyindula) conjugué à celui de vieux briscards (Lizarazu, Déhu, Barthez) peut laisser entrevoir d'énormes progrès notamment dans le secteur défensif et celui de la récupération. L'attente est grande du coté des supporters. Et légitime après dix ans de disette. Privé de deux anciens girondins (Eduardo Costa suspendu et un Bixente Lizarazu juste physiquement tout comme Mido), l'OM affronte ce soir le Bordeaux nouveau, dont une bonne partie du 11 de départ est composé de jeunes joueurs issus du centre de formation. Le match est à guichet fermé.


Le match:
Ambiance de feu au Vélodrome.
Début de match équilibré avec des girondins dans leur sujet tandis que les phocéens se cherchent un peu. Habib Beye est en difficulté au marquage de Lilian Laslandes, toujours aussi dangereux.

13ème minute: carton jaune justifié pour Habib Bamogo sur un tacle appuyé sur Rool (ça lui arrive aussi mais c'est rare)

Peu à peu, le jeu olympien s'étiole devant la bonne organisation de Pavon et la fraîcheur du jeu des Riera ou Francia

18ème minute: Rool prend son jaune habituel sur un gros tacle sur Habib Bamogo carrément intenable côté droit

Comme on avait pu le remarquer durant les matches de préparation, notamment celui contre Benfica, l'ancien montpelliérain est l'olympien le plus en jambes. Explosif.

21ème minute: superbe crochet d'Habib Bamogo que Ramé ne peut que repousser du pied
27ème minute: centre magnifique de Benoit Pedretti (pied gauche s'il vous plaît) pour une superbe tête plongeante d'Habib Beye qui passe juste au dessus des buts d'Ulrich Ramé.

Les bordelais jouent désormais à 11 dans leur surface. Benoit Pedretti, en "costard patron", balance caviars sur caviars et rend quelques hommages appuyés à la faute tactique chère à nos amis italiens.

34ème minute: coup-franc de Benoit Pedretti et puissante tête d'Habib Bamogo qui passe juste au dessus du but girondin
35ème minute: frappe de 20 mètres d'Habib Bamogo qui passe à quelques centimètres à gauche des buts du portier bordelais
37ème minute: des 35 mètres, Benoit Pedretti amorti de la poitrine et décoche une superbe frappe pour lober Ramé mais le ballon est légèrement trop haut.

Bordeaux est aux abonnés absents depuis 20 ans. Sans forcer ni techniquement, ni dans l'intensité physique, les phocéens maîtrisent le match. Peguy Luyindula n'est pas Didier Drogba. Esseulé en pointe, entouré continuellement par deux défenseurs adverses, l'ancien buteur lyonnais a beaucoup de mal à s'exprimer d'autant que les rares ballons dont il hérite sont tout sauf des cadeaux. Très intéressante 1ère mi-temps en tout cas ...

48ème minute: superbe action bordelaise avec une remise du vieux Laslandes pour le jeune Cohade qui enlève trop sa frappe

Il y a le feu dans la défense phocéenne durant ces premières minutes de la seconde mi-temps. Déhu et ses hommes laissent passer l'orage. L'OM reprend peu à peu du poil de la bête...

52ème minute: superbe corner travaillé de Benoit Pedretti pour la tête d'Abdoulaye Meité; hélas le ballon va droit dans les bras de Ramé
53ème minute: encore un corner de Benoit Pedretti (ou l'art des variations) pour la tête de Steve Marlet sauvée sur la ligne par un défenseur girondin
60ème minute: énorme changement de jeu de Pedretti pour Demetrius Ferreira qui centre rapidement pour Steve Marlet dont la tête va une nouvelle fois au dessus du but adverse
70ème minute: deuxième carton jaune pour Rool qui termine rarement ses matches ... et sur une faute imaginaire en plus

Avec les sorties d'Habib Bamogo et de Peguy Luyindula, le match perd en intensité et en technicité. Malgré une supériorité numérique, José Anigo opte pour un 5-4-1 qui sent bon la frousse. Comment espérer gagner un match avec le seul Marlet en pointe ? C'est sans compter un certain Laurent Batlles.

88ème minute: encore une tête non cadrée de Steve Marlet; difficile de marquer dans ces conditions ...
89ème minute: bel enchaînement Marlet-Koke-Cheyrou mais hélas, le pied droit de l'ancien Lillois n'a pas la précision de son gauche.

1-0: Cheyrou remise pour Laurent Batlles qui de 25 mètres met un fantastique frappe dans la lucarne du portier girondin ... c'est la délivrance (94ème minute)


Conclusion:
Enormément d'occasions pour les phocéens et très peu furent cadrées. L'équipe ne sera prête que dans un mois mais déjà on peut affirmer que l'OM joue mieux. Certes Didier Drogba manque mais l'apport technique des nouveaux venus a totalement métamorphosé le jeu marseillais. Enfin des transversales. Dans ce secteur de jeu, Benoit Pedretti excelle, tout comme dans celui des coups de pied arrêtés. On peut avoir beaucoup d'espoirs quant à l'avenir de ce groupe d'autant que Lizarazu, Costa et Mido seront alignés très bientôt.

par TontonFlingueur le samedi 07 août 2004 à 23h05
OM 2-2 Craiova
OM 1-0 Bordeaux: les déclarations

Laurent Batlles : son actualité